Société
URL courte
121241
S'abonner

Le «papa de l’Amérique», l’acteur Tom Hanks, s’est adressé directement à son «enfant», le peuple américain, qui s'apprête à faire un choix décisif en novembre prochain. Voilà un discours plein d’humour et de réflexion profonde sur l’avenir du pays.

« Ces derniers temps, les États-Unis ressentent une certaine inquiétude. Comme je suis un père responsable, je crois que le temps est venu pour un brin de causette », a-t-il lancé en guise de préambule lors de l'émission Saturday Night Live, qu'il animait pour l'occasion.

« Tu as vécu pas mal de changements, tu t'es senti anxieux, divisé… Tu as peur de ce qui va t'arriver. Mais je t'assure, tout va se passer bien », poursuit-il.

« Tu as sans doute aperçu que ton teint était en train de changer, de s'assombrir un peu… Mais tu sais, pour un pays d'immigrants comme toi, c'est juste normal… Aussi, tu es beaucoup plus gay qu'avant. Et ça, c'est cool ! »

« Tu as beaucoup d'armes, mon petit. As-tu vraiment besoin de tous ces flingues ? »

« Tu as une décision importante à prendre dans deux semaines. Et je suis persuadé que tu en prendras la bonne, tant que tu choisiras avec ton cerveau et ton cœur, et pas tant avec ce qu'il y a là-bas, en dessous… Quoi qu'il arrive, je serai fier de toi. Tout va bien se passer pour ce gamin parce que ce gamin est un Hanks! », conclut-il, le sourire aux lèvres.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

La Légion d'honneur pour Tom Hanks
Comment est élu le président américain ?
Les USA doivent «se rendre à Moscou, boire de la vodka avec Poutine et faire la paix»
Poutine regrette l’omniprésence de la «carte russe» dans le jeu électoral US
Tags:
élection présidentielle, élections, Tom Hanks, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook