Société
URL courte
4111
S'abonner

Sp.accio n’est pas une pizzeria italienne comme les autres. Cet établissement de Rimini, qui emploie des anciens toxicomanes dans le cadre d’un programme de réhabilitation, a récemment été primé par le site gastronomique Gastronauta.

Aider les toxicomanes et fabriquer des pizzas excellentes, le centre italien de réhabilitation Comunita di San Patrignano, situé dans la station balnéaire de Rimini (littoral adriatique), arrive à accomplir à merveille toutes ses missions, a annoncé à Sputnik Giuseppe Morgese, 33 ans, gestionnaire de la pizzeria Sp.accio.

« 200 personnes ont déjà pu revenir à la vie normale grâce à la formation professionnelle qu'ils ont reçue dans notre pizzeria. Sp.accio existe pour permettre aux résidents de notre centre de réhabilitation d'apprendre des métiers du secteur de la restauration », a indiqué M. Morgese.

Simone prepara le pizze con tanto amore e con altrettanta pazienza aspetta che siano pronte. Tutto questo è solo per…

Publié par Spaccio San Patrignano sur samedi 22 octobre 2016

Ouverte en 2008, la pizzeria de San Patrignano a récemment fait la une des journaux en remportant le prix de la Meilleure pizza italienne.

Une pizza servie à la pizzeria Sp.accio à Rimini
© Photo. San Patrignano
Une pizza servie à la pizzeria Sp.accio à Rimini

« L'idée d'ouvrir une pizzeria appartient à Vicenzo, un patient du centre de San Patrignano et grand amateur de pizza originaire de Naples. Nous avons fait nos premiers pas il y a 11 ans en faisant des expériences avec de la pâte, du levain et des nappages en vue d'obtenir les meilleurs résultats. Nous souhaitions redonner l'authenticité et le goût au plus célèbre plat italien », a précisé M. Morgese.

Felice domenica da tutti noi di SP.accio.

Publié par Spaccio San Patrignano sur dimanche 23 octobre 2016

Les expériences ont duré environ trois ans. En 2008, le centre de réhabilitation a ouvert sa pizzeria baptisée Sp.accio. C'est un jeu de mots : les lettres « Sp » signifient San Patrignano et le mot « Spaccio » signifie « boutique », mais aussi « trafic de drogue » dans le monde que les anciens toxicomanes préféreraient oublier.

« J'ai demandé qu'on m'envoie à Sp.accio parce que le secteur de la restauration m'intéresse. J'aime bien travailler au sein d'une équipe et communiquer avec les visiteurs. J'étais prêt à me tester », a déclaré à Sputnik Stefano Folco, 29 ans, un habitant du centre de réhabilitation de San Patrignano.

La pizzeria Sp.accio à Rimini
© Photo. San Patrignano
La pizzeria Sp.accio à Rimini

Pour lui, le travail dans une pizzeria a été une révélation.

« Je n'ai jamais pensé devenir pizzaïolo (chef cuisinier qui prépare des pizzas). Le monde du levain est plein de découvertes. Je suis très content quand je reçois des compliments pour mes pizzas », a avoué M. Folco.

Buona domenica a tutti. Mi raccomando, non smettete mai di rincorrere i vostri sogni, noi siamo l'esempio vivente che,…

Publié par Spaccio San Patrignano sur dimanche 14 août 2016

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Une loi italienne pour protéger l’art culinaire de la pizza
Un robot livreur de pizza
Couper une pizza à l’aide de connaissances mathématiques!
Tags:
toxicomanie, réhabilitation, pizza, Sp.accio (pizzeria), Rimini, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik