Ecoutez Radio Sputnik

    La vérité sur le business des femmes-sirènes

    © AFP 2018 STR
    Société
    URL courte
    3217

    Belles, sveltes, gracieuses… Ces femmes enfilent des queues de sirène et amusent le public aux portefeuilles remplis de billets verts. Cependant, qu’est-ce qui se cache vraiment derrière ce conte de fée pour adultes?

    De grandes sociétés du monde entier misent sur un nouveau marché — mertailing (du mot français « mer » et de l'anglais « retailing » qui signifie « destribution »). Objectif : développer un système de soutien aux sirènes du 21e siècle.

    De nombreuses célébrités américaines se sont déguisées en sirènes dans leurs clips musicaux et spots publicitaires. Dorénavant, de « simples mortels » sont également hantés par l'idée de ressembler à leurs idoles.

     

     

    Ainsi est né le business des « sirènes débutantes ». Par exemple, en octobre, la société américaine de vente au détail Walmart a commandé 58 000 monopalmes pour enfants, à qui on peut aussi attacher une queue en silicone, raconte l'agence Bloomberg.

    En outre, aux Philippines, en France, en Espagne et aux États-Unis, des écoles spéciales forment les futures « sirènes ».

     

    The beautiful @mermaidlinden #stunning #mermaid #beach #sand #ocean #seashell #sunny #LindenWolbert

    Фото опубликовано Sloane Ryane Miles (@iseaamermaid) Фев 11 2014 в 11:50 PST

     

    Pourtant, il est particulièrement difficile et surtout coûteux de se transformer en Ariel.

    Un cours de deux jours coute en moyenne 300 dollars. Il faut également penser à payer les frais de l'agent qui organisera pour vous un shooting, fera votre portfolio, et trouvera peut-être un travail pour la « sirène » aux Bahamas. Le tout pour la modique somme de 3 000 dollars.

     

     

    Une des pionnières du business des queues bleues, Linden Wolbert, a fait savoir que la vie des demoiselles sous-marines n'était pas si glamour que l'on pouvait le penser.

    « Il vous faudra vous habituer au chlore et au sel dans les yeux que l'on doit malgré tout garder ouverts. Il y a des moments où je sors de l'eau et je ne vois rien », a-t-elle confié.

    Elle a également souligné que les sirènes devaient savoir nager avec une queue en silicone dont le poids peut aller jusqu'à 50 kilos. Il faut entre autres retenir son souffle pendant plusieurs minutes tout en souriant et en tachant de ne pas boire la tasse.

    Linden Wolbert travaille depuis plus de dix ans dans des soirées VIP. Chacune de ses « performances» coûte au moins mille dollars.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »


     

    Lire aussi:

    Ce policier «hipster» nouvelle star sur Instagram
    Papy vedette: de retraité ordinaire à star d’Instagram
    Les photos sur Instagram peuvent dévoiler la dépression de leurs auteurs
    "C'est trop mignon", l'Instagram du vétérinaire le plus sexy du web
    Tags:
    femme, sirène
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik