Ecoutez Radio Sputnik
    Stop CETA

    «Nous avons de bonnes chances d’annuler le CETA»

    © REUTERS / Eric Vidal
    Société
    URL courte
    Accord de libre-échange entre l'UE et le Canada (CETA) (37)
    26671
    S'abonner

    Après la signature du CETA, plusieurs ONG comptent faire avorter sa ratification éventuelle au Parlement européen. Sputnik s’est entretenu à ce sujet avec un membre de Global Justice Now, une organisation britannique vouée à la justice sociale.

    L’Union européenne vient de signer le CETA, l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada, qui prévoit la suppression des droits de douane pour presque tous les produits entre l'UE et le Canada. Cependant, malgré tous les avantages évidents, il existe des pièges.

    Ainsi, d’après Guy Taylor, membre de l’organisation britannique Global Justice Now vouée à la justice sociale, interrogé par Sputnik, la signature de l’accord a été imposée par de grandes entreprises faisant pressions sur les fonctionnaires européens. Il estime cependant que le scénario des géants commerciaux finira par s’effondrer.

    « Ils pensent que tout se déroule exactement comme prévu, mais j’ai l’impression que leur plan va échouer », a-t-il déclaré.

    À titre d’exemple M. Taylor cite les tentatives ratées de mettre sur rails des accords de ce genre par le passé, comme cela était le cas de l’AMI (Accord multilatéral sur l’investissement), dans les années 1990, et du TTIP.

    En outre, selon lui, le CETA conduirait à une catastrophe environnementale.

    « Le CETA comprend 1 500 pages, mais aucune d’entre elles ne mentionne le réchauffement climatique. Et quand un accord commercial de cette envergure ne prête aucune attention aux problèmes environnementaux, nous pouvons dire que cela conduira à une catastrophe. »

    En même temps, le grand public se fait de plus en plus sceptique à l’égard du CETA. Ainsi, les opposants au CETA exigent que les autorités se mettent enfin à servir les intérêts des gens ordinaires et votent contre cet accord lorsque le Parlement européen se réunira pour le ratifier.

    « Je suis sûr que nous avons de bonnes chances d’annuler cet accord. On n’a pas de garanties absolues, mais j’ai l’impression que nous allons y arriver », a-t-il conclu. 

    L’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada a été scellé le 30 octobre. Les autorités de presque tous les pays européens ont donné leur feu vert pour sa signature. Seule la Wallonie (Belgique), s’est opposée au CETA, craignant que l’accord se répercute sur l’agriculture et ne profite qu’aux grandes corporations, rendant non rentable le travail des fermiers. La région a connu des protestations d'envergure. Mais les Belges ont fini par s’accorder et ont signé le document.

    Dossier:
    Accord de libre-échange entre l'UE et le Canada (CETA) (37)

    Lire aussi:

    CETA : Espérons que les traités européens ne se négocieront plus dans le secret
    CETA: le Parlement de Wallonie donne son feu vert à la signature du traité
    La Belgique se dit prête à signer le Ceta
    Échec du Ceta: le sommet UE-Canada annulé
    Tags:
    CETA/AECG, Traité de partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP), Union européenne (UE), Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik