Ecoutez Radio Sputnik
    Kandidat der Republikaner für die Präsidentschaft, Donald Trump, mit seiner Gattin Melania

    #RapeMelania: quand les partisans de Clinton appellent à violer la femme de Trump

    © REUTERS / Mark Kauzlarich
    Société
    URL courte
    Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)
    65597

    Vous vous rappelez du slogan de la campagne électorale d’Hillary Clinton, «L’amour conquiert la haine», repris par ses nombreux partisans? Que penser aujourd’hui de l’appel de ces mêmes partisans à tuer Donald Trump et violer sa femme Melania, approuvé par les réseaux sociaux? Il semble que ce soit plutôt l’amour qui ait été conquis…

    Twitter se trouve sous le feu des critiques suite à l'apparition du hashtag #RapeMelania. Le hic, c'est que l'administration du réseau social n'a pas bloqué l'appel à violer la femme de Donald Trump, bien qu'auparavant elle ait rapidement coupé court au hashtag #HillaryForPrison…

    #RapeMelania, voilà le tout nouveau hashtag viral sur Twitter qui appelle rien moins qu'à violer la femme du président élu Donald Trump, Melania. Trop violence, pensez-vous? L'administration de Twitter n'est pas de cet avis et la preuve c'est qu'elle l'a laissé passer dans ses « tendances », les hashtags les plus mentionnés de l'heure.

    Le mot-clic est devenu rapidement viral après qu'une photo d'un manifestant brandissant une pancarte avec cet appel a été diffusée sur le réseau social ce dimanche. Cette photo a suscité maintes réactions sur le réseau social.

    Les libéraux favorisent une culture de viol contre lequel ils militent eux-mêmes. #RapeMelania — Une autre raison pour laquelle Trump l'a emporté.

    « Les manifestants tiennent une pancarte "Rape Melania". Oh, ils sont tout simplement intolérants », ironise un autre utilisateur.

    Fait intéressant, l'administration de Twitter a bloqué en octobre le hashtag #HillaryForPrison (Hillary pour la prison), ce qui est en fait un appel beaucoup moins violent. Sur le site Reddit, les fans de Trump ont même accepté d'écrire le hashtag avec des erreurs pour éviter qu'il ne soit bloqué, mais il n'est pas passé inaperçu, même écrit ainsi.

    Twitter pense que c'est OK d'avancer « Rape Melania », mais quand ceux de droite commencent à se prononcer, ils sont « sexistes » et « racistes »

    Le hashtag à l'encontre de la future première dame des États-Unis a provoqué la colère non seulement des partisans de Donald Trump, mais aussi de ses détracteurs.

    « Violez Melania » est maintenant parmi les tendances sur Twitter. Vous pouvez imaginer si c'était le nom de Michelle (Obama) au lieu de Melania, ou Chelsea (Clinton, fille de Bill et Hillary) ? Mais l'amour conquiert la haine, non?

    Protection des femmes contre le harcèlement, égalité salarial et solidarité féminine, voilà ce que promettait Hillary Clinton pendant sa campagne électorale. Pourtant, l'équipe électorale de la candidate démocrate et Mme Clinton elle-même gardent le silence devant cet appel explicite à la violence. Quid de la solidarité féminine ?

    Il est incroyable de voir à quel point « Je suis avec elle » et « L'amour conquiert la haine » (slogans de la campagne électorale d'Hillary Clinton) sont devenus « Violez Melania » et Assassinez Trump » (aussi un hashtag viral adoubé par Twitter)

    « Où est l'indignation des féministes après que #RapeMelania est devenu viral ? », écrit un utilisateur.

    Melania Trump, l'épouse du président américain élu Donald Trump, deviendra la première dame des États-Unis le 20 janvier prochain lors de la cérémonie de l'investiture de son mari.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)

    Lire aussi:

    Meeting Melania Trump-Michelle Obama: que cache le «masque slave» de Melania?
    Melania Trump monte au créneau pour défendre son mari
    L'auteur du discours de Melania Trump s'excuse pour le plagiat
    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    Tags:
    haine, violences, Twitter, Inc, Melania Trump, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik