Ecoutez Radio Sputnik
    Les militaires canadiens

    Tous les jours, trois militaires canadiens sont victimes de harcèlement sexuel

    © AFP 2016 Yuriy Dyachyshyn
    Société
    URL courte
    15114915

    Le chef de l'armée canadienne a déclaré qu'il était «extrêmement déçu» du rapport de l’enquête nationale qui a révélé que près d’un millier de soldats canadiens s'étaient plaints de harcèlement sexuel au cours de la dernière année.

    L'année dernière, en moyenne trois soldats de l'armée canadienne auraient été agressés ou harcelés sexuellement chaque jour, selon une enquête réalisée par l'agence statistique du gouvernement.

    L'enquête, menée par l'agence Statistics Canada et diffusée lundi 28 novembre, a été commandée par les forces armées du pays suite à un rapport cinglant datant de 2015 qui avait constaté que la culture de l'armée était « hostile aux femmes et aux membres de la communauté LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et trans) et propice à des incidents plus graves » impliquant le harcèlement et l'agression sexuels, informe le radiodiffuseur BBC.

    Plus de 50 % des effectifs de l'armée canadienne ont participé à l'enquête de l'agence Statistics Canada. Environ 960 militaires de la force régulière, soit 1,7 %, ont déclaré qu'ils avaient été victimes d'une agression sexuelle au cours des 12 derniers mois, selon le rapport.

    L'étude a également révélé que les femmes (15 % des militaires) ont été victimes de harcèlements sexuels quatre fois plus souvent que les hommes.
    En outre, plus d'un quart des effectifs féminins de l'ensemble des forces armées, soit 27,3 %, ont répondu qu'elles avaient été agressées sexuellement au moins une fois au cours de leur carrière militaire. Près de la moitié des femmes harcelées ont révélé l'agresseur était un supérieur.

    De manière générale, l'étude informe que le taux d'agressions sexuelles au sein des forces armées est presque deux fois plus élevé que parmi la population civile.

    Seulement 23 % de ceux qui ont admis avoir été agressés avaient signalé l'incident à un supérieur, encore moins, 7 %, se sont adressés à la police militaire.

    Le chef de l'armée canadienne, le général Jonathan Vance, a déclaré que ces résultats étaient « regrettablement décevants ». Il a ajouté que 30 officiers avaient été relevés de leurs postes pour ne pas avoir respecté son ordre de prendre des mesures pour prévenir de tels comportements dans l'armée. Un ordre qui date de 2015.

    « Les comportements sexuels nuisibles sont un vrai problème dans notre institution », a constaté M. Vance.

    Le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, a qualifié ces révélations d'« absolument inacceptables ».

    « Nous devons faire mieux, et nous ferons mieux », a-t-il déclaré à la chaîne de télévision CBC News.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

    Lire aussi:

    Une «agression sexuelle» à la TV française enflamme Internet (VIDEO)
    Des PV pour harcèlement sexuel en Finlande
    Plaintes pour harcèlement sexuel lors d'un festival de rue à Berlin
    Des wagons réservés aux femmes pour combattre le harcèlement sexuel?
    Tags:
    LGBT, armée, agressions sexuelles, harcèlement sexuel, enquête, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • grandloup74
      Excellent ! Pendant que les grandes folles de cette armée se cavalent derriere les un(e)s les autres, ils ne tuent personne !
      La paix grâce aux déviations ???
    Afficher les nouveaux commentaires (0)

    Grands titres