Ecoutez Radio Sputnik
    Les frites

    En Belgique, les chiens auront bientôt leurs propres frites!

    CC BY 2.0 / Christian Schnettelker
    Société
    URL courte
    958

    Les producteurs belges spécialisés dans la nourriture pour chien ont promis de présenter à leurs fidèles compagnons à quatre pattes un nouveau plat délicieux bien du coin: des Doggy Frites. Ce produit pourrait être mis en vente en février ou mars 2017.

    Comme les humains, les chiens ont le droit de déguster des produits goûteux. Selon le journal belge Dernière minute, pour faire plaisir aux petits quadrupèdes, la société The Animal Planet leur a préparé une surprise : elle s'apprête à mettre en vente des frites créées spécialement pour eux.

    Selon les producteurs, ce nouveau produit est tout à fait diététique, car il ne contient que 8 % de matières grasses. Cependant, les frites n'ont pas vocation à remplacer la nourriture quotidienne des chiens, mais devraient être considérées comme une gourmandise.

    « Les chiens sont en effet fous de pommes de terre », déclare le producteur qui nourrit de grands projets pour les Doggy Frites.

    D'après lui, à partir de février ou mars, ces frites pour les chiens se trouveront dans les rayons des magasins.

    Il ne reste plus aux chiens belges qu'à patienter quelques semaines…

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Les chiens seraient capables de retenir et reproduire les actions de leur maître
    Un photographe de mode aide des chiens abandonnés à trouver un foyer
    En Autriche, les hôteliers font la guerre aux punaises à l'aide de chiens
    Cet été, les chiens auront leur propre plage à Barcelone!
    Tags:
    frites, chiens, animaux, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik