Société
URL courte
312
S'abonner

Après plusieurs cas de problèmes de santé douteux parmi leurs camarades, des écoliers finlandais ont décidé de recourir à la grève pour revendiquer une nouvelle école.

Plus de 600 écoliers de Kiiminki, ancienne municipalité du nord-ouest de la Finlande, ne se sont pas présentés en classe, revendiquant auprès de l'administration la construction d'une nouvelle école, annonce la chaîne télévisée MTV.

La grève devrait durer jusqu'à la fin de la semaine.

« Pour nous, il s'agit de l'unique et dernière chance. Nous voulons être entendus », ont écrit les écoliers et leurs parents dans une pétition adressée à l'administration de Kiiminki.

Les grévistes affirment qu'il se passe quelque chose d'anormal et mystique à l'intérieur de leur école. Plusieurs élèves se sentent très mal, ont mal au ventre, ont des vomissements. Certains sont victimes d'évanouissements, une partie des écoliers sont devenus asthmatiques.

« Construisez à Kiiminki une simple baraque, nous allons y faire nos études, mais pas question de les faire dans les murs de cette école », supplie la pétition.

Les autorités de Kiiminki ont déjà commencé à enquêter. Pour le moment, aucun défaut dans la construction de l'édifice n'a été découvert. Inquiète, l'administration de la ville a déclaré que les enfants feraient mieux de se remettre à leurs études, plutôt que de faire l'école buissonnière.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Les quatre maladies qui risquent de provoquer une forme grave du Covid-19 citées par la science
Voiture de police incendiée à Mulhouse: la motivation des délinquants se dessine
Deux voyous filmés alors qu’ils incendient une voiture de police à Mulhouse - vidéo
La photo d’un repas proposé dans un Ehpad du Finistère fait polémique
Tags:
grève des écoliers, Kiiminki, Finlande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook