Ecoutez Radio Sputnik
    Blé

    Du blé vieux de 2.800 ans découvert en Chine

    CC BY 2.0 / Antti-Jussi Kovalainen / Grainy Ladybug
    Société
    URL courte
    5250

    Des grains du blé dont l'âge est estimé à 2.800 ans ont été découverts en Chine.

    Des archéologues ont découvert un grand nombre de grains de blé carbonisés dans la province du Shaanxi, au nord-ouest de la Chine. Selon la Radio Chine Internationale, leur âge est estimé à 2  800 ans.

    La découverte a été faite dans la localité de Hao, capitale de la dynastie Zhou de l'Ouest, qui avait ses quartiers en ces lieux pendant les 11e-8e siècles avant  Jésus-Christ.

    On estime que les premiers agriculteurs ont commencé à cultiver du blé en Asie occidentale et sur le territoire de l'Afghanistan actuel. En Chine, avant cette découverte, des grains du blé ont été retrouvés par des archéologues en petites quantités.

    La dernière découverte a permis aux archéologues d'arriver à la conclusion que les Chinois ont commencé à utiliser largement cette culture à l'époque de la dynastie Zhou de l'Ouest.

    Auparavant, la plus ancienne preuve que les agriculteurs chinois cultivaient du blé remontait à l'époque de la dynastie Han, qui a régné en Chine du 3e siècle avant  Jésus-Christ au 3e siècle après Jésus-Christ.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Année record pour la récolte de blé en Russie
    La Russie bientôt leader sur le marché mondial du blé
    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    Tags:
    archéologie, blé, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik