Société
URL courte
108
S'abonner

Un dévot s'est donné la mort dans un temple à sa déesse vénérée en Inde.

Un habitant de l'État indien du Bihar (frontière avec le Népal) a mis fin à ses jours sur l'autel d'un temple, se sacrifiant pour sa déesse adorée Chinnamasta dont le nom signifie littéralement « celle qui s'est coupée la tête », annonce le quotidien Hindustan Times.

L'évènement s'est déroulé dans un temple dédié à la déesse à Rajrappa (État du Jharkhand). La déesse Chinnamasta est surtout vénérée dans la partie orientale de l'Inde. Dans ce temple, les habitants des villages avoisinants sacrifient souvent leurs animaux domestiques, des boucs et des brebis.

Sanjay Nutt est arrivé dans le temple à la déesse vers minuit. Après avoir fait sa prière, il s'est coupé la gorge.

La déesse Chinnamasta est considérée comme une des dix Grandes Sagesses appelées Dasha Mahavidya. Elle est représentée un sabre dans une main et sa propre tête dans l'autre. Chinnamasta est soit vénérée comme la déesse de la mort et de la destruction, soit comme celle de la vie et de la création.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Le corps d’un homme mort depuis six ans découvert grâce… à des pigeons
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Tags:
sacrifices, Jharkhand, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook