Ecoutez Radio Sputnik
    Pooh le chat

    Cinq animaux chanceux sauvés grâce aux technologies bioniques

    © REUTERS/ Stoyan Nenov
    Société
    URL courte
    3703160

    Les internautes ont été fortement impressionnés par l’histoire de Pooh le chat, un animal errant qui avait perdu ses pattes arrière dans un accident routier: le vétérinaire a réussi à lui redonner sa mobilité avec des implants bioniques.

    Le développement de la biologie et de la médecine permet d'améliorer la vie des animaux pas épargnés par les aléas de la vie. Découvrez les cinq exemples de ces miracles devenus réels grâce aux implants et aux prothèses.

    Pooh le chat

    Ce chat errant de Bulgarie a reçu des implants bioniques en guise de pattes, qu'il avait perdues dans un accident routier.

    Derby le chien

    Ce chien handicapé à la naissance, est désormais capable de courir grâce à une combinaison de prothèses imprimées en 3D.

    Grecia le toucan

    Ce toucan a perdu une partie de son bec à cause d'un groupe d'adolescents. Heureusement, le centre local de sauvetage a réussi à lui créer une prothèse.

    Freddy la tortue

    Grâce aux efforts de vétérinaires, de designers 3D et d'un artiste local, la tortue bénéficie d'une nouvelle carapace après avoir perdu la sienne dans un feu de forêt.

    Winter le dauphin

    Après avoir perdu sa queue, le dauphin a finalement reçu une prothèse qui l'a remplacée.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Le premier village de chats ouvre ses portes à Antalya
    Palmarès des chats les plus médiatisés de 2016
    Un bienfaiteur anonyme offre 8000 USD à un refuge pour animaux
    Première greffe de tête: mais d’abord les animaux
    Tags:
    médecine, animaux, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik