Société
URL courte
181
S'abonner

L’acteur britannique de renom Stephen Fry a fait allusion à la «main du Kremlin», lors de la remise des BAFTA 2017, ironisant sur l’hystérie antirusse qui bat son plein parmi les médias accusant Moscou d’incessantes cyberattaques et de truquages.

Le comédien et écrivain britannique Stephen Fry, qui a présidé dimanche la 70e cérémonie des BAFTA (British Academy of Film and Television Arts), a plaisanté en faisant allusion à la Russie.

« Voyons voir qui a gagné, selon les Russes », a-t-il ironisé, ce qui a soulevé une vague de rires.

C'est la comédie musicale portée par Emma Stone et Ryan Gosling « La La Land », de Damien Chazelle, qui a remporté le BAFTA du meilleur film et permis par la même occasion à sa comédienne principale de repartir avec le BAFTA de la meilleure actrice.

Il y a un an, le ministère russe de la Culture a lui aussi plaisanté sur la prétendue influence exercée par Moscou sur les cinéastes étrangers. Ainsi, à l'occasion de la remise — longtemps attendue — d'un Oscar à l'acteur hollywoodien Leonardo DiCaprio, le ministère a publié sur son compte Instagram un photocollage représentant le président russe Vladimir Poutine et DiCaprio. La légende disait : « Merci Vladimir Vladimirovitch ! — C'est rien, oublie ça. »

 

Le Huffington Post a également ironisé sur l'hystérie antirusse en publiant, début février, le commentaire d'un analyste imaginaire qui suggérait que la nomination de la comédie musicale « La La Land » dans 14 catégories pour les Oscars était un projet du Kremlin.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Diplomatie russe: les «cyberattaques russes», épidémie ou mode?
Un "Oscar made in Russia" remis à DiCaprio
Hackers russes vs. présidentielle française: «On arrive dans la parano!»
Un mort et un blessé par balles devant un hôpital à Paris - images
Tags:
La Faute Aux Russes, La Main du Kremlin, cinéma, BAFTA, Stephen Fry, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook