Ecoutez Radio Sputnik
    Donbass

    Sondage: pour la majorité des Russes, le Donbass n’est plus l’Ukraine

    © Sputnik . Irina Gerashchenko
    Société
    URL courte
    74593
    S'abonner

    Un récent sondage Sputnik révèle que 82 % des répondants soutiennent la poursuite de l’aide humanitaire aux habitants du Donbass et que la majorité des Russes estiment que les républiques de Donetsk et de Lougansk ne sont plus l’Ukraine.

    Un sondage Sputnik sur l'attitude de la population de Russie envers le conflit en Ukraine a été réalisé par le Centre d'étude de l'opinion publique VTsIOM, les 5 et 6 février. La conclusion principale révèle que la majorité des Russes ne considèrent pas les républiques de Donetsk et de Lougansk comme faisant partie de l'Ukraine. 82 % des répondants soutiennent la poursuite de l'aide humanitaire aux habitants du Donbass.

    Dans le conflit qui oppose, d'une part, les Républiques populaires autoproclamées de Donetsk (DNR) et de Lougansk (LNR), et Kiev de l'autre, plus de la moitié des Russes se disent favorables au soutien de ces deux républiques: 8 % parlent de la nécessité de les aider à étendre leur autonomie, 24 % estiment qu'il faut reconnaître leur indépendance, et 18 % proposent de les rattacher à la Russie. En août dernier, de telles réponses à la question de sociologues avaient récolté respectivement 8 %, 23 % et 14 % parmi les personnes interrogées.

    Quatre pourcent des sondés (contre 3 % en 2016) sont des partisans de Kiev et estiment que la Russie doit aider l'Ukraine à rétablir le contrôle sur les territoires de la DNR et de la LNR.

    Un cinquième environ des personnes interrogées (soit 19 %) estiment qu'aujourd'hui, dans la mesure où les accords de Minsk ne sont pas respectés, la Russie ne doit rien entreprendre  16 % parlent de la nécessité de régler la question par la voie diplomatique  16 % se prononcent pour une « pression sur Kiev »  et 11 % voudraient « soutenir le Donbass ».

    Pour 12 % des personnes interrogées, la Russie devrait arrêter le soutien du Donbass afin d'améliorer les relations avec l'Ukraine et l'Occident, tandis que pour 15 % une telle amélioration ne vaut pas la peine.

    « L'opinion des Russes sur une politique éventuelle à l'égard de la DNR et de la LNR s'est stabilisée. Pour la plupart des Russes, la DNR et la LNR ne sont plus l'Ukraine, c'est là la conclusion principale de l'étude », commente Mikhaïl Mamonov, chef des projets d'étude au sein du VTsIOM.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Le G7 appelle l’Ukraine à lever le blocus du Donbass
    Sputnik gagne le prix de World Press Photo avec «Les jours noirs de l’Ukraine»
    Kiev bloque la discussion sur le statut particulier du Donbass
    Poutine: l’escalade dans le Donbass, tentative de Kiev de saborder les accords de Minsk
    Tags:
    sondage, VTsIOM (centre russe d'étude de l'opinion publique), Donbass, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik