Ecoutez Radio Sputnik
    Prison

    Un rappeur espagnol écope de 3,5 ans de prison pour crime de lèse-majesté

    CC0
    Société
    URL courte
    6135

    À Madrid, un rappeur a été condamné à une lourde peine de prison pour une chanson qui portait atteinte à a dignité de l'ex-roi Juan Carlos et soutenait le mouvement indépendantiste basque ETA

    L'Audiencia National, la haute cour de justice espagnole a condamné le rappeur Miguel Arenas Beltran, connu sou le pseudonyme de Valtonyc, à trois ans et six mois de prison pour crime de lèse-majesté et soutien au terrorisme, annonce le journal El Mundo.

    Auparavant, le rappeur de 24 ans avait écrit une chanson qui contenait des insultes à l'adresse de l'ex-roi Juan Carlos, lequel avait abdiqué en 2014 en faveur de son fils Philippe  VI. Cette chanson soutenait également l'organisation indépendantiste basque ETA.

    Lors des audiences, Valtronic, qui se déclare être poète, a reconnu qu'il était l'auteur de ses chansons diffusées sur YouTube. Toutefois, il a affirmé ne pas vouloir offenser qui que ce fût, ses œuvres n'étant qu'une métaphore.

    Les avocats du rappeur ont essayé d'obtenir l'acquittement de leur client, se référant à la liberté d'expression. Toutefois, les juges leur ont rappelé que la liberté d'expression finissait là où elle entrait en contradiction avec les autres droits garantis par la Constitution.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La tour Eiffel évacuée et fermée après qu’un homme a été surpris en train de l’escalader
    L’avocat de Christian Quesada dégaine une information choc sur la sexualité de son client
    Madonna et les candidats islandais sortent un drapeau palestinien lors de l’Eurovision en Israël (images)
    Tags:
    rappeur, ETA, roi Juan Carlos, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik