Ecoutez Radio Sputnik
    CNN

    Aux USA, plus de mille maisons de retraite mises à l’amende pour des viols

    © Flickr/ Ayush
    Société
    URL courte
    9326
    S'abonner

    Des viols commis et répétés sur des personnes âgées dans les maisons de retraite américaines deviennent une «vraie épidémie», alors que la plupart de ces crimes ne figurent même pas dans les statistiques, telle est la conclusion d’une enquête journalistique de CNN.

    Rien qu'au cours des trois dernières années, plus d'un millier de maisons de retraite ont été condamnées à des amendes aux États-Unis, suite à des dépôts de plaintes pour viols commis sur des pensionnaires, annonce la chaîne de télévision CNN, se référant aux résultats de sa propre enquête.

    « La chaîne a découvert qu'entre 2013 et 2016, le gouvernement fédéral avait condamné à des amendes plus de 1 000 maisons de retraite pour enquêtes inappropriées ou incapacité d'empêcher des cas présumés de viols, d'agressions ou de harcèlements sexuels », lit-on dans l'article.

    Selon CNN, certaines maisons de retraite ont été condamnées à plusieurs amendes, mais rien n'a été fait ou très peu par leur administration et le gouvernement pour mettre fin à cet état des choses.

    « Il est impossible d'établir le nombre de victimes, mais l'analyse des données au niveau fédéral et au niveau des États, ainsi que des interviews avec des experts, le personnel des organismes régulateurs et les famille des victimes permet de conclure que ce problème, dont on parle peu, est en réalité beaucoup plus grave qu'on ne le croyait », relève la chaîne.

    Les bases de données fédérales contiennent quelque 16 000 plaintes concernant des viols de pensionnaires de maisons de retraites depuis 2000, mais, selon CNN, ce chiffre ne reflète qu'une infime partie des cas.

     « C'est une épidémie », a déclaré à CNN Mark Kosieradzki, juriste du Minnesota, qui défend au tribunal certaines victimes et leurs familles.

    Et d'ajouter que les patients âgés étaient une proie facile pour les criminels.

    « Il s'agit souvent de personnes atteintes de démence qui ne peuvent raconter ce qui leur est arrivé ou tout simplement, on ne les croît pas car beaucoup jugent impossible qu'un aide-soignant de 28 ans veuille violer une vieille grand-mère », a ajouté l'homme de droit.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Attaque dans une maison de retraite en France: le suspect en fuite
    Ukraine: un incendie dans une maison de retraite fait 17 morts
    Berlusconi travaille à mi-temps dans une maison de retraite
    Tags:
    viol, criminels, enquête, amende, retraité, patients, tribunal, plainte, CNN, Mark Kosieradzki, Minnesota, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik