Ecoutez Radio Sputnik
    Tatars de Crimée

    Aucun Tatar de Crimée n’accepterait de vivre en Ukraine, selon un sondage

    © Sputnik . Konstantin Chalabov
    Société
    URL courte
    59706
    S'abonner

    Les Tatars de Crimée ont été sondés afin de savoir s’ils désiraient déménager en Ukraine. Résultat: aucune des personnes interrogées n’a envie de s’y installer.

    Un récent sondage démontre que les Tatars de Crimée ne sont pas du tout intéressés par l'idée de déménager en Ukraine, annonce le chef adjoint de l'Agence fédérale des nationalités Igor Barinov.

    « Selon les données de notre dernière étude sociologique dans la République de Crimée, visant spécifiquement à sonder les représentants du peuple tatar de Crimée, à la question +Si l'on vous en donnait la possibilité, voudriez-vous déménager dans une autre ville criméenne, dans une autre région de la Russie, en Ukraine où dans un autre pays?+, 0 % des personnes sondées ont répondu qu'ils aimeraient déménager en Ukraine », a constaté M. Barinov interviewé par le journal russe Izvestia.

    Il a également ajouté que 82 % des Tatars de Crimée ont manifesté le désir de rester en Crimée, 10 % déménageraient dans une autre ville criméenne tandis que 2 % étaient prêts à déménager dans une autre région de la Russie.

    D'après Igor Barinov, ces résultats prouvent que la vie des Tatars de Crimée s'améliorait progressivement.

    Le président de la République de Crimée Sergueï Aksenov a auparavant annoncé que les recettes budgétaires de la Crimée avaient été multipliées par deux depuis que la péninsule est retournée dans le giron russe, et ceci, sans compter l'aide fédérale.

    Selon M. Aksenov, une autre tendance positive a été observée, à savoir l'augmentation importante du financement de secteurs clés de l'économie et de la sphère sociale.

    Il n'y a pas si longtemps, Seytoumer Nimetoullaev, chef de l'organisation des Tatars de Crimée l'Unité de Crimée et du Conseil public du peuple tatar de Crimée avait proposé aux députés du peuple ukrainien de se rendre dans la région pour constater de leurs propres yeux les progrès atteints dans le développement de la péninsule, soulignant que de nombreux problèmes d'importance vitale avaient été résolus immédiatement après le rattachement du territoire à la Russie.

    Rattachée à l'Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954, la Crimée a regagné la Fédération de Russie suite à un referendum organisé au printemps 2014. Plus de 95 % des habitants de la péninsule ont voté pour ce rattachement.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Location de la Crimée à la Russie: «Kiev aurait aussi pu proposer de louer la Lune»
    Moscou sur la location de la Crimée: «impossible de se louer à soi-même»
    Trump accuse Obama d’avoir admis le rattachement de la Crimée à la Russie
    Tags:
    Tatars, Seytoumer Nimetoullaev, Igor Barinov, Sergueï Aksionov, Crimée, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik