Ecoutez Radio Sputnik
    fromage

    Quand un «fromage de l'amitié» est plus fort que les sanctions et l’embargo!

    © Photo. pixabay
    Société
    URL courte
    171970352

    Du camembert, brie et bleu produits en Russie d’après les traditions françaises? En dépit des sanctions antirusses et d’un embargo alimentaire de Moscou, les Français apprennent aux Russes les secrets de leur savoir-faire laitier qui permet aux agriculteurs russes de fabriquer de vrais fromages français chez eux!

    Alors que Moscou a introduit un embargo alimentaire en réponse aux sanctions antirusses, de grands acteurs du marché du fromage français n'hésitent pas à donner un coup de main aux Russes. Ainsi, grâce à l'amitié séculaire et une collaboration étroite entre les deux pays, le secteur laitier russe propose désormais des fromages typiquement français.

    « Comme les Russes ne peuvent plus rapporter de fromages de France ou d'Europe de l'Ouest, notamment les fromages à pâte molle, il y a beaucoup d'usines (en Russie, ndlr) qui ont commencé à produire des fromages à pâte molle elles-mêmes », précise Stéphane Rayneau, ingénieur commercial de la société Tecnal, interrogé par Sputnik lors du Salon des industries laitières et de la viande qui a eu lieu à Moscou du 28 février au 3 mars.

    M. Rayneau a également souligné que les producteurs français de fromage étaient prêts à aider leurs collègues russes à fabriquer les fromages traditionnels français à partir de produits russes.

    Stéphane Rayneau
    © Sputnik.
    Stéphane Rayneau

    Ainsi, les Français ne vendent pas seulement du matériel et les équipements nécessaires mais accompagnent également dans la mise au point des technologies et dévoilent certains secrets pour produire en Russie des fromages « à la française ».

    Olivier Coste, le responsable commercial de la zone Russie de la société Synerlink, a également noté que l'embargo alimentaire russe avait une influence positive sur le secteur laitier russe.

    « La difficulté d'importation en Russie de certains produits laitiers européens ou français a poussé au développement de production locale. […] On travaille plus ici, on est plus présent et on a de meilleurs résultats », a expliqué M. Coste.

    L'embargo et les sanctions ont en outre permis de rapprocher davantage les producteurs russes et français unis par un seul objectif, celui de produire les fromages français tellement aimés et appréciés par les Russes.

    « On avait un client qui a commencé sa production de brie russe, très bon, d'ailleurs. Les Russes prennent la technologie française du savoir-faire, mais à la façon russe. Ça donne un goût un petit peu différent, mais ça se rapproche et c'est de mieux en mieux, la qualité des fromages est de plus en plus intéressante pour le goût », a déclaré Elodie Barthélémy, assistante commerciale d'Ixapack Global.

    Barthélémy Elodie
    © Sputnik.
    Barthélémy Elodie

    Andreï Dmitriev, le directeur général de la société russe Abatur, partage entièrement l'avis de ses confrères français et évoque l'amélioration de la production des fromages typiquement français sur le territoire russe.

    « En ce qui concerne la production des fromages en Russie depuis 2014 après les sanctions, la grande amélioration s'était faite dans la production des fromages à pâte molle, surtout des fromages à moisissure blanche, dans le style camembert. Je connais déjà au moins six ou sept usines qui produisent un fromage style camembert qui est, je dirais, d'un bon niveau », a-t-il résumé.

    L’Union européenne a introduit les sanctions antirusses en 2014. Moscou a riposté, en frappant d'embargo  plusieurs denrées alimentaires, dont les produits laitiers, en provenance de l'UE, du Canada, de l'Australie et de la Norvège.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L'Autriche appelle à revoir les sanctions antirusses «nuisibles» à l'UE
    La vice-présidente bulgare prône la levée des sanctions antirusses
    Moscou conditionne la levée de l'embargo alimentaire à l'application des accords de Minsk
    Tags:
    produits alimentaires, fromages, embargo, sanctions, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik