Ecoutez Radio Sputnik
    Et si l’on payait les hommes qui ont plusieurs femmes?

    En Irak, des femmes proposent de rétribuer les hommes polygames

    © AFP 2017 Safin Hamed
    Société
    URL courte
    9230679

    Une initiative récompensant les hommes qui prendraient deux femmes a été avancée par la députée irakienne Jamila al Abidi. Certaines activistes irakiennes ont fait part à Sputnik de leur point de vue sur cette question.

    La députée irakienne Jamila al Abidi a avancé une initiative censée résoudre le problème du trop grand nombre de veuves et de femmes divorcées, dont le nombre en Irak dépasse aujourd'hui 1,5 million. Ainsi, selon sa proposition, les hommes devraient avoir la possibilité de prendre une deuxième épouse et d'être rémunérés pour ça. Cette initiative a déjà provoqué une vive réaction sur les réseaux sociaux, tant chez les partisans comme chez les opposants.

    Ainsi, d'après Bushra al Abidi, défenseur des droits de l'homme, il n'est pas nécessaire d'adopter des lois supplémentaires puisque l'article 188 de la Constitution de 1959 reconnaît déjà le droit à la polygamie. Si les hommes sont capables de fournir à leurs femmes tout le nécessaire et si la première femme est d'accord, rien ne s'oppose à une seconde union.

    En ce qui concerne l'initiative proposée qui sous-entend une récompense, cela s'apparente à l'esclavagisme, poursuit Bushra al Abidi. Une femme pourrait ainsi se marier uniquement par intérêt, ce qui est contraire à la dignité humaine. Selon elle, il faut accorder aux femmes la possibilité de gagner leurs vies elles-mêmes pour qu'elles n'aient pas besoin de se marier en se retrouvant dans l'impasse.

    Et de poursuivre qu'il existait même une recherche selon laquelle le nombre de naissances de personnes de sexe masculin dépassait le nombre de naissances de personnes de sexe féminin. Si les hommes prennent deux femmes, le nombre d'hommes célibataires augmentera rapidement. Afin de trouver une solution, les internautes ont proposé de donner aux femmes le droit d'avoir deux maris. Ainsi, d'après Bushra al Abidi, ce projet de loi a été proposé en marge de l'agitation électorale et il ne sera en réalité jamais adopté.

    Selon la députée Wahda al Jumeili, de telles lois ne sont pas propres à la situation instable dans laquelle se trouve le pays actuellement. Dans une interview à Sputnik, elle a confié qu'il fallait aujourd'hui se concentrer sur l'élaboration d'une stratégie de développement du pays quand l'État islamique sera vaincu (Daech, ndlr).

    Il est à noter que, d'après l'ex-directrice du département des questions relatives à la famille et aux enfants au sein de l'Université arabe Abla Ibrahimi, ce genre de projets de loi et autres initiatives se posent en général au cours des guerres longues. Par exemple, lors de la Seconde Guerre mondiale, l'Europe s'est elle aussi posée la question de la mise en place de mesures similaires.

    Mana Azzat, activiste spécialiste des questions de la condition féminine dans la société, estime que le mariage ne peut se baser sur les besoins physiques des hommes et des femmes et sur l'idée d'une rétribution pour l'homme. Selon elle, il faut au contraire se battre contre cette dégradation de l'institution de la famille et contre ce genre de scénario : la femme peut se réaliser en dehors du mariage et elle a suffisamment de possibilités pour ce faire dans le monde moderne.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un destin extraordinaire: «Je n’ai ni bras ni pieds mais je peux dessiner»
    La 1ere femme-pilote afghane rentre chez elle pour établir un nouveau record
    Tags:
    célibataire, polygamie, femmes, mariage, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik