Ecoutez Radio Sputnik
    Bière

    Selon les scientifiques, la bière post-nucléaire est consommable!

    © Photo. Free-Photos
    Société
    URL courte
    5106

    L’explosion d’une bombe nucléaire entraîne une destruction totale: bâtiments, infrastructures, populations, tout y passe sans exception... Sans exception, vraiment? Peut-être pas, finalement. Il semble qu’il y aurait bien certaines choses qui s’en sortiraient indemnes: la bière et les boissons gazeuses!

    Les chances sont fortes que les survivants d'une explosion nucléaire puissent sans crainte étancher leur soif avec une bière ou un soda. Les conséquences de la consommation d'une telle boisson seraient en effet insignifiantes pour la santé, rélève le journaliste Robert Krulwich sur son blog.

    Il rappelle qu'entre 1945 et la fin des années 1960, le gouvernement américain a mené plusieurs tests nucléaires dans le désert du Nevada. Par exemple, lors de l'opération « Teapot » en 1995, plus de 14 explosions ont été réalisées à des fins expérimentales.

    Dans le cadre de l'expérience, les chercheurs ont également étudié les conséquences d'une frappe nucléaire sur les canettes et bouteilles de verre, disposées à des distances différentes de l'épicentre.

    L'expérience de 1945 a conduit à une étude produite en 1957 et intitulée « L'impact des explosions nucléaires sur les boissons commercialement emballées ». Deux bombes avaient explosé en 1956 un avec une puissance équivalente à 20 et 30 kilotonnes de TNT respectivement, rappelle M. Krulwich. Un certain nombre de canettes et de bouteilles avaient été enterrées et certaines avaient été laissées à la surface du sol. Les boissons les plus proches se trouvaient à seulement 300 mètres de l'épicentre de l'explosion, souligne le Business Insider.

    Or, après l'explosion, la bière ainsi que certaines boissons gazeuses étaient tout à fait propres à être consommées. Encore mieux, leur goût n'a pas même été affecté, bien que celles qui étaient les plus proches de l'épicentre aient été légèrement touchées par la radioactivité.

    Les chercheurs ont ainsi conclu qu'il était très possible, du moins en cas d'urgence, de boire de la bière post-nucléaire.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La passion des Belges pour la bière se reflète aussi dans l’espace!
    La bière lunaire, c’est pour bientôt!
    La "bière parfaite" conçue à l’aide de l’intelligence artificielle
    Encore une bonne raison pour boire de la bière
    Tags:
    bière, bouteille, chercheurs, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik