Ecoutez Radio Sputnik
    «Merci à papa et maman»: le secret «bien-être» de Sergueï Lavrov

    «Merci à papa et maman»: le secret «bien-être» de Sergueï Lavrov

    © Sputnik . Ekaterina Tchesnokova
    Société
    URL courte
    12663
    S'abonner

    Manquer une nuit de sommeil, passer une dizaine d’heures dans les airs et puis dans la foulée participer à une réunion importante à l’autre bout du monde. Un tel agenda surchargé est propre aux hommes politiques. Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe, fait part de ses secrets pour rester en bonne forme.

    Les hommes politiques sont souvent obligés à se plier à un emploi du temps intense et négligent ainsi leur santé. Pourtant, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, fait exception. Il confie essayer de garder la forme tous les jours. Sauf qu'il y a quand même une astuce supplémentaire :

    « Pour être honnête, ce sont mes gènes. Merci à papa et maman. Et puis, des petits trucs : je m'étire le matin, fais du vélo d'appartement, le dimanche, si je peux, je joue au foot », a-t-il expliqué dans une interview à un magazine russe.

    Auparavant, Sergueï Lavrov a dit qu'une bonne mémoire et une bonne condition physique étaient indispensables pour réaliser avec succès les tâches assignées par la direction et effectuer un travail performant au maximum.

    Le 21 mars, Sergueï Lavrov, qui occupe le poste de chef de la diplomatie russe depuis 2004, a soufflé ses 68 bougies.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Les règles de vie de Lavrov pour être efficace au travail
    Un chien se lance dans une bataille mortelle contre des loups pour sauver son ami – vidéo choc
    Une nouvelle fonctionnalité fait son apparition sur WhatsApp
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik