Ecoutez Radio Sputnik
    Social network

    Les Britanniques pourront-ils bientôt effacer leurs «erreurs de jeunesse»?

    CC0 / Pixabay
    Société
    URL courte
    322
    S'abonner

    Une loi permettant aux Britanniques de gommer tous les posts qu'ils ont publiés sur les réseaux sociaux avant leurs 18 ans figure parmi les promesses électorales du Parti conservateur.

    S'il est impossible de corriger ses erreurs de jeunesse dans la vie réelle, rien ne devrait empêcher qu'on puisse le faire dans l'univers numérique. Dans son manifeste préélectoral, le Parti conservateur britannique propose d'offrir à tous les internautes du pays le droit de faire disparaître de la Toile tout message qu'ils ont posté avant la majorité, relate le Guardian.

    Adressée aux réseaux sociaux ainsi qu'aux sociétés de communication, cette proposition est censée les obliger à effacer, sous peine d'amende, les messages jugés indésirables par leurs auteurs, indique le quotidien britannique. Selon le média, l'initiative est liée au fait qu'un tiers des recruteurs refuse un candidat potentiel après avoir jeté un coup d'œil sur ses pages sur les réseaux sociaux. S'il y avait des réseaux sociaux dans les années 70, « je n'aurais certainement pas pu devenir Premier ministre », avouait récemment Tony Blair.

    Conformément à l'initiative proposée par les conservateurs, les réseaux sociaux seront confrontés à de lourdes amendes s'ils se révèlent incapables d'empêcher les utilisateurs de « tomber » sur du matériel pornographique ou extrémiste.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Les réseaux sociaux et le bien-être de nos enfants ne font pas bon ménage
    Les mots de passe des réseaux sociaux en échange d'un visa américain?
    Tags:
    réseaux sociaux, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik