Ecoutez Radio Sputnik
    Eurovision

    Eurovision: il risque 5 ans de prison pour avoir montré ses fesses en direct

    © Photo. Capture d'écran: Youtube
    Société
    URL courte
    Eurovision 2017 (57)
    22216
    S'abonner

    L’homme qui a baissé son pantalon en pleine prestation de Jamala, laissant bouche bée 200 millions de spectateurs de l’Eurovision à travers le monde, risque de payer cher son geste excentrique.

    Le geste deviendra sans doute un des moments cultes de cet Eurovision, mais son auteur pourrait faire face à de graves conséquences: Vitaliï Seduk, qui est monté hier sur scène pendant la chanson de Jamala, lauréate ukrainienne de l'Eurovision 2016, avant de dévoiler son arrière-train, risque une amende et jusqu'à cinq ans de prison.

    « Pendant la prestation de notre Jamala, il a décidé, selon lui, de pratiquer son hobby, car "il travaille non officiellement comme journaliste spécialisé en canulars" », a écrit sur sa page Facebook le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov, ajoutant que le farceur était citoyen ukrainien.

    Selon le ministre, Vitaliï Seduk a opposé une résistance aux forces de l'ordre et a été arrêté pour délinquance, le tribunal décidera de son sort lundi.

    « En attendant… cette honte du pays pourra pratiquer son hobby dans la cellule d'un centre de détention provisoire », a indiqué M. Avakov.

    Ce n'est pas la première fois que Vitaliï Seduk se fait remarquer par des démarches pour le moins étranges. En 2016, en pleine Fashion Week, il a tenté d'embrasser les fesses de Kim Kardashian alors qu'en 2012, le journaliste a tenté d'embrasser sur la bouche l'acteur américain Will Smith, en visite à Moscou pour la promotion de Men in Black III.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Dossier:
    Eurovision 2017 (57)

    Lire aussi:

    Eurovision: s’il gagne, il promet de casser son prix… à Moscou
    Eurovision: brandir un drapeau national peut vous mener en prison
    Scandale à l'Eurovision: le finaliste s'est rendu en Crimée en 2014
    Tags:
    canulars, Eurovision 2017, Susana Jamaladinova (Jamala), Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik