Ecoutez Radio Sputnik
    le site de stockage de déchets nucléaires de Hanford

    Washington enquête sur une possible fuite dans un site nucléaire

    © AFP 2019 SHAUN TANDON
    Société
    URL courte
    0 81
    S'abonner

    Après avoir découvert des traces radioactives sur les vêtements d’un employé du complexe de Hanford, les spécialistes redoutent que l’effondrement d’un tunnel, qui a eu lieu début mai, n’ait débouché sur une fuite nucléaire…

    Les autorités de l'États de Washington ont lancé une enquêter afin de vérifier l'hypothèse d'une possible fuite radioactive sur le site de stockage de déchets nucléaires de Hanford (État de Washington), relate CNN.

    Selon la chaîne, l'investigation fait suite à la détection de traces de substances radioactives sur les vêtements d'un des éployés du site. Une découverte qui intervient près de deux semaines après l'effondrement d'un tunnel contenant des déchets radioactifs remontant à l'époque où le site produisait du plutonium pour des bombes atomiques.

    « Les procédures de décontamination sont en cours, ce qui implique l'enlèvement des vêtements contaminés. Un examen ultérieur de l'employé n'a pas révélé de signes de contamination. Aucun autre employé n'a été affecté », a déclaré Peter Bengtson, porte-parole de WRPS, organisation qui travaille sur le site.

    L'usine Hanford emploie environ 9 000 personnes. Le site de 1 500 km2, soit quinze fois Paris, est considéré comme la plus grande poubelle nucléaire du continent américain. Sa production nucléaire avait été augmentée durant la guerre froide, mais le dernier réacteur a été fermé en 1987. Depuis, plusieurs milliers de personnes s'emploient à nettoyer le site, ce qui devrait coûter plus de 100 milliards de dollars à la fin de cette opération prévue en 2060.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Le nucléaire iranien, pomme de discorde entre Trump et le Département d’État
    Selon les scientifiques, la bière post-nucléaire est consommable!
    Tags:
    Complexe nucléaire de Hanford, Washington (Etat), États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik