Ecoutez Radio Sputnik
    Canon

    Mais qui était donc cet officier impérial russe tombé en Turquie au XIXe siècle?

    © pixabay.com
    Société
    URL courte
    0 110

    Depuis la découverte d’un cercueil décoré d’une croix orthodoxe dans un chantier de la ville turque d’Ardahan, les experts russes et turcs n’ont pas ménagé leurs efforts pour en apprendre davantage sur cet officier russe de l’époque de la guerre russo-turque de 1877-1878. Maintenait, ils dressent le bilan.

    Il a été enterré dans l'Empire russe et exhumé en Turquie… Une recherche menée par des experts russes et turcs a permis d'établir l'identité d'un officier russe tombé il y a plus d'un siècle et dont les restes ont été découverts fortuitement dans un chantier de la ville d'Ardahan, dans le nord-est de la Turquie.

    L'homme s'appelait Karl Rjepetskiï, il était lieutenant-colonel au sein de la 20e division de l'infanterie du 1er corps d'armée du Caucase et est décédé suite à une maladie en 1894, soit 16 ans après la fin de la guerre russo-turque, raconte le journal Haberturk. Or, ce n'est pas en Turquie que Karl Rjepetskiï menait son combat: à cette époque, la ville d'Ardahan faisait encore partie de l'Empire russe et ce n'est que 40 ans après la guerre qu'elle sera récupérée par les Turcs.

    C'est l'examen minutieux de l'uniforme de l'officier qui a permis aux spécialistes de tirer leurs conclusions. D'après les archives russes, à la fin du XIXe siècle, un cimetière militaire se trouvait sur les lieux où le corps de Karl Rjepetskiï a été retrouvé.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Sputnik retrouve l’ancêtre du général russe impérial dont le corps a été inhumé en Turquie
    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Téhéran explique les raisons de sa saisie du pétrolier britannique
    Tags:
    dépouille, officiers, Empire russe, Russie, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik