Ecoutez Radio Sputnik
    Les cartes postales portant le slogan britannique «Keep Calm and Carry On» de la Seconde Guerre mondiale se trouvent à l'extérieur des kiosques à journaux à Londres le 24 juin 2016.

    Les Britanniques enchantés par un homme qui a fui l’attaque la pinte de bière à la main

    © AFP 2019 LEON NEAL
    Société
    URL courte
    16176
    S'abonner

    Les gens du Royaume-Uni ont réagi à l'attaque mortelle du London Bridge avec tristesse, mais aussi avec cet humour qui les caractérise si bien, saluant un homme qui s'était éloigné du chaos tout en tenant sa pinte de bière comme un symbole de défi.

    Les images télévisées montrent des foules de gens fuyant les lieux de l'attaque, qui a coûté la vie à sept personnes, mais aussi un homme en rouge qui s'éloigne lentement, une pinte de bière dans la main.

    Une photo de l'homme a été publiée sur Twitter par Howard Mannella, qui a tweeté: « Les gens fuient de #LondonBridge, mais ce gars à droite ne répand pas une seule goutte. Dieu bénisse les Britanniques ! ». Le commentaire a reçu des dizaines de milliers de retweets.

    ​Certains internautes se sont moqués des prix londoniens notoirement élevés. L'utilisateur de Twitter, Andrew Brooks, a écrit en réponse à la photo: « Évacuer ? Bien, ok. Mais cette bière coûte 6 livres. Je la prends avec moi ».

    ​D'autres ont ironisé sur les journaux américains, notamment le New York Times, dont les titres alarmistes ont annoncé que Londres était « ébranlé » et « sous le siège ».

    ​​« C'est ce que signifie "ébranlé" en anglais britannique »

    ​« Chers médias américains. Nous ne sommes pas "ébranlés" et nous ne nous "cachons" pas. C'est dimanche et nous n'avons pas encore pris le thé. Donnez-nous un peu de temps, nous serons dehors — ensemble — comme toujours. »

    ​« Je suis sorti à Londres pendant toute la journée avec ma femme et mon bébé et je n'ai vu personne être "ébranlé". Fais mieux ton travail, NYT. »

    L'acteur-comédien Chris Addison a encouragé les gens à montrer comment ils étaient « ébranlés ».

    ​« Veuillez contacter @NYTimes et leur dire comment exactement vous envisagez d'être ébranlés aujourd'hui. »

    ​« Je vais à IKEA pour les boulettes de viande et peut-être pour un tapis. #ébranlé »

    « Dimanche après-midi sur mon toit de #Londres, j'admire la ville, je jardine et je vérifie les fraises mûres faites maison #ébranlé @nytimes »

    « Regardez-nous. Cachés et ébranlés par la terreur, souhaitant avoir des armes pour nous protéger. C'est la Grande-Bretagne sous le siège »

    La nuit dernière, trois personnes à bord d'une camionnette ont foncé dans la foule sur le London Bridge, en plein cœur de la capitale britannique. Puis ils ont rejoint le quartier de Borough Market, où ils ont attaqué des passants au couteau. Selon les dernières données, à la suite de l'attaque terroriste sept personnes ont été tuées et 48 autres blessées. Les terroristes ont été abattus par la police huit minutes après le signal d'alerte.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Un Français tué dans les attentats de Londres
    Sadiq Khan indifférent aux critiques de Trump suite à l'attaque de Londres
    Des étrangers figurent parmi les victimes des attentats de Londres
    L’attentat de Londres, est-ce une raison pour s’inquiéter?
    Tags:
    terrorisme, Internet, réseaux sociaux, bière, Twitter, Londres, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik