Ecoutez Radio Sputnik
    La forme la plus agressive du cancer du sein vaincu à l’aide de l’immunothérapie

    La forme la plus agressive du cancer du sein vaincu à l’aide de l’immunothérapie

    © AP Photo / Stephan Savoia
    Société
    URL courte
    1273

    Des médecins américains ont réussi à vaincre un cancer du sein triple négatif (la forme la plus agressive de cancer du sein, ndlr) en utilisant des anticorps, «montant» le système immunitaire contre les cellules cancéreuses. Cette performance a été annoncée lors d’une conférence de l'American Society of Clinical Oncology à Chicago.

    Des scientifiques américains ont réussi à lutter contre la forme la plus agressive du cancer à l'aide de l'immunothérapie. Cette méthode consiste à « monter » le système immunitaire contre les cellules cancéreuses en utilisant divers anticorps, des microbes vivants, et un certain nombre d'autres « appâts ».

    « Le médicament n'a pas été efficace avec toutes les patientes […], mais dans tous les cas, le traitement a permis de lutter contre le cancer en diminuant le nombre de cellules cancéreuses.[…] L'immunothérapie provoque moins d'effets secondaires et prolonge plus la durée de vie que la chimiothérapie, et peut aider les femmes à changer le cours de la lutte contre le cancer du sein », a noté Silvia Adams de l'Université de New York.

    Dr.Adams et ses collègues ont travaillé avec l'un des premiers produits de ce type, le Pembrolizumab. Ces anticorps n'agissent pas sur la tumeur mais sur les cellules immunitaires en bloquant des protéines spécifiques sur leur surface, ce qui limite leur agressivité.

    Comme le montrent ces expériences, les anticorps ont pu réduire la taille de la tumeur de 30 % dans environ 5 % des cas dans un groupe et 23 % dans l'autre. De plus, les spécialistes ont réussi à mettre un terme à la croissance des métastases dans 21 % et 17 % des cas respectivement.

    Le principal avantage de ce médicament, selon Silvia Adams, est qu'il est très bien toléré par le corps humain contrairement de la chimiothérapie, qui provoque d'importants effets secondaires.

    L'efficacité accrue de ces anticorps a contraint les scientifiques à réfléchir à la possibilité de son utilisation dans la lutte contre les formes les plus agressives de cancer du sein dans les dernières étapes de son développement, lorsque les cellules « rebelles » commencent à quitter la tumeur et à se propager dans le corps.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Une solution innovante pour diagnostiquer le cancer mise au point en Russie
    Un anticorps peut aider à tuer les cellules cancéreuses
    Produits cancérigènes: Johnson & Johnson condamné à payer 100 M EUR à une victime
    Des chercheurs révèlent l’identité de la boisson la plus dangereuse au monde
    Des chercheurs découvrent une molécule capable d’«étouffer» le cancer
    Tags:
    médecine, chercheurs, immunité, santé, lutte, cancer, New York, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik