Ecoutez Radio Sputnik
    Match Russie-Nouvelle-Zélande

    «Je ne pense pas que les hooligans russes existent»: réponse des Néo-Zélandais aux médias

    © Sputnik . Alexandre Vilf
    Société
    URL courte
    Coupe des Confédérations 2017 (36)
    13321
    S'abonner

    L'entraîneur de la sélection néozélandaise et les supporters de cette équipe se sont lancés dans une polémique avec les médias de leur pays après que le journal New Zealand Herald a affirmé que la Russie était indigne d'accueillir de grands tournois en raison des cas de racisme.

    Le jour du lancement de la Coupe des Confédérations, qui se déroule dans quatre villes de Russie, The New Zealand Herald a publié un éditorial de Kris Shannon qui fustige la décision de tenir cette compétition en Russie, accusant le pays de n'avoir toujours pas maîtrisé le problème du racisme dans le football. Ensuite, le journaliste sportif a énuméré les exemples d'incidents pour lesquels, selon lui, le pays devait être privé du droit d'organiser le tournoi.

    Match entre la Russie et la Nouvelle-Zélande
    © Sputnik . Alexandre Vilf
    Match entre la Russie et la Nouvelle-Zélande

    Toutefois, la position de Kris Shannon diverge des commentaires de ceux qui ont assisté à des épreuves sportives en Russie et ont vu de leurs propres yeux la culture des supporters de football locaux. Bien avant le début de la Coupe des Confédérations, Anthony Hudson, entraîneur en chef de la sélection néozélandaise, a décidé que ce tournoi était excellent.

    Matche entre la Russie et la Nouvelle-Zélande
    © Sputnik . Alexandre Vilf
    Matche entre la Russie et la Nouvelle-Zélande

    «Je suis venu ici en juin et novembre derniers. J'ai aimé Kazan. Tout était bien, les gens étaient aimables et professionnels, les stades m'ont paru fabuleux. Alors, je pensais que le tournoi se déroulerait bien. J'espère que tous les matchs se joueront à guichets fermés. Je ne prête mon attention à aucun négatif», a-t-il déclaré, cité RT.

    Cérémonie d'ouverture de la Coupe des Confédérations 2017
    © Sputnik . Alexandre Vilf
    Cérémonie d'ouverture de la Coupe des Confédérations 2017

    Les supporters que les correspondants de cette chaîne ont interrogés avant le match d'ouverture, qui a opposé les sélections russe et néozélandaise, partagent son avis.

    «Je vis à Londres et je suis un grand fan de football. En 2010, j'ai suivi la sélection néozélandaise au championnat du monde et j'irai à n'importe quel tournoi où elle jouera. […] Saint-Pétersbourg me parait tranquille, tout est très calme ici. […] Les attaques de fans? Je pense que les Néo-Zélandais n'ont rien à craindre, nous ne ressemblons guère aux Anglais, nous voulons juste nous amuser ici», a déclaré un fervent supporter.

    Fyodor Smolov et Andrew Duranteандия
    © Sputnik . Григорий Сысоев
    Fyodor Smolov et Andrew Durante

    «Tout est beau ici, une excellente ville. Le stade semble magnifique. Je m'attends à un beau jeu. Certes, s'imposer face à la Russie sera difficile. […] Les hooligans russes? Je ne pense pas qu'ils existent. Les Russes sont de braves gens. Je suis ici depuis une semaine et tout le monde est bienveillant envers moi», a ajouté un autre supporter.

    Le match d'ouverture s'est terminé par la victoire des Russes sur un score de 2 à 0.

    Dossier:
    Coupe des Confédérations 2017 (36)

    Lire aussi:

    Qui est le footballeur le plus cher de la Coupe des Confédérations 2017?
    Un chat de l’Ermitage prédit les résultats de la Coupe des Confédérations
    Poutine assistera au premier match de la Coupe des Confédérations
    Tags:
    Coupe des confédérations 2017 de la FIFA, hooliganisme, supporter, témoignage, Nouvelle-Zélande, Saint-Pétersbourg, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik