Société
URL courte
2211
S'abonner

La nouvelle politique concernant les réseaux sociaux récemment adoptée par le Washington Post représente un véritable défi pour ses employés: désormais, leur comportement sur les réseaux sociaux peut entraîner de graves sanctions, y compris le licenciement.

Le journal américain The Washington Post a publié sa nouvelle politique concernant les réseaux sociaux, annonce The Drum. Désormais, tous les employés du journal sont menacés de sanctions s'ils disent du mal de tous ceux qui sont liés de près ou de loin au fonctionnement de ce média.

La politique évoque toute activité pouvant «affecter défavorablement les consommateurs, les annonceurs, les abonnés, les vendeurs, les fournisseurs ou les partenaires du Post» et précise que le non-respect des règles entraîne des sanctions pouvant aller jusqu'au licenciement.

Les manquements seront examinés au cas par cas par le management du journal. Un point supplémentaire dans la politique du Washington Post exhorte les employés à informer le département des ressources humaines au sujet de leurs collègues soupçonnés de non-respect des règles.

Les représentants du personnel se prononcent contre cette politique et mènent des discussions avec le management pour parvenir à un nouvel accord de travail moins contraignant.

Lire aussi:

Voici la recette pour se faire élire grâce… aux réseaux sociaux!
Communiquer avec les extraterrestres via les réseaux sociaux, c’est pour bientôt?
Une blague maladroite de Macron indigne les réseaux sociaux
Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Tags:
journalisme, réseaux sociaux, médias, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook