Ecoutez Radio Sputnik
    fumeur

    Philip Morris paie pour pousser les fumeurs à dire «non» à la cigarette

    © Sputnik. Vladimir Astapkovich
    Société
    URL courte
    339

    Philip Morris International, deuxième producteur de tabac mondial, affirme qu’il serait ravi si les fumeurs pouvaient se défaire de leur mauvaise habitude une fois pour toutes.

    «Nous sommes très sérieux: un jour, nous comptons cesser de vendre des cigarettes», a annoncé Peter Nixon, PDG du géant du tabac Philip Morris en Grande-Bretagne et en Irlande.

    À l'en croire, la compagnie est tellement attachée à un monde non-fumeur qu'elle embauche même des ambassadeurs de marque, appelés «freelancers», en vue de persuader ses clients de renoncer à leur mauvaise habitude, relate le journal The Independent. Ainsi, chaque pigiste se voit payer 50 livres sterling (environ 57 euros) par «conversion réussie», c'est-à-dire quand un fumeur devient un non-fumeur.

    «Un freelancer est quelqu'un qui aide les gens à arrêter de fumer. En effet, pour ceux qui fument depuis de nombreuses années, il n'est pas facile de se défaire de leur accoutumance», a indiqué Nixon à la chaîne BBC.

    À ces fins, a-t-il poursuivi, les fumeurs, encouragés par les pigistes, «prennent part à un programme spéciale d'une durée de sept jours».

    En outre, la compagnie a lancé l'année dernière sur le marché britannique un produit «heat-not-burn» (HnB, le soi-disant tabac chauffé), en référence aux dispositifs qui chauffent le tabac sans le brûler et diffusent de la nicotine sans combustion et sans fumée.

    «Notre objectif principal est d'aider les gens à renoncer à leurs cigarettes», a conclu le PDG. 

    Lire aussi:

    Le tabac entraîne la démence
    Lutte anti-tabac: des restrictions pour la noble cause
    Quand un candidat au congrès US passe à tabac un journaliste
    Tags:
    fumer, cigarette, Philip Morris, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik