Ecoutez Radio Sputnik
    Incendies en Croatie

    Incendies en Croatie: l’armée de l’air rentre en jeu

    © REUTERS/ Edin Tuzlak
    Société
    URL courte
    0 4897010

    France, Canada, Algérie, Portugal… Plusieurs pays sont touchés cet été par des incendies meurtriers. La Croatie est aussi en proie à cette catastrophe naturelle, à tel point que l’armée de l’air du pays est dépêchée en renfort.

    La Croatie a envoyé son armée de l'air combattre les violents incendies qui ravagent des habitations et menacent des vies humaines sur la côte Adriatique.

    De violents incendies font rage dans les régions d'Omis, de Split, de Zadar et de Sibenik, dans le sud du pays, ainsi que dans l'île de Hvar.

    ​À cause de l'envergure de la catastrophe, l'utilisation d'hydravions est impossible.

    «Les pompiers se battent pour chaque maison […]. La situation est difficile… Nous faisons tout pour maîtriser le feu, le cas échéant, nous impliquerons l'armée», a déclaré le chef du service des incendies de Croatie.

    Il est à noter que la base aérienne 93, située à Zadar, a reçu ce lundi l'ordre de participer à la lutte contre les flammes. Cependant, les vents violents empêchent d'utiliser efficacement l'aviation.

    Lire aussi:

    La raison de l’incendie qui a ravagé plus de 800 hectares en France serait connue
    Incendies catastrophiques en Algérie: plus de 1.000 ha de forêts détruits en 48h (photos)
    Incendie: plus de 750 ha ravagés par le feu dans les Bouches-du-Rhône (photos)
    Feux de forêt en Italie: l’armée vient en aide aux sapeurs-pompiers
    Des milliers de Californiens évacués en raison des feux de forêt

    Lire aussi:

    Un important incendie se déclare à Rome
    Un violent incendie ravage un marché aux puces à Londres
    Incendie de Londres: le bilan provisoire s’alourdit à 17 morts
    «Jupiter rejoint Neptune»: Macron à l’assaut d’un sous-marin agite la Toile
    À qui la faute? Des Londoniens en colère après l’incendie à l’assaut de la mairie
    Tags:
    incendie, Croatie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik