Société
URL courte
338
S'abonner

A-t-elle tué ou a-t-elle bombardé quelqu’un? Faut-il la traduire en justice ou chanter les louanges de son courage? Les internautes débattent sur une vidéo dans laquelle une jeune femme marche en minijupe dans un quartier ultraconservateur d’Arabie saoudite. Les émotions débordent parfois …

Les autorités saoudiennes ont ouvert une enquête suite à une vidéo diffusée ce week-end sur les réseaux sociaux dans laquelle l'on peut voir une jeune femme marcher en minijupe dans un quartier historique du royaume, selon la police religieuse du pays.

Alors que les femmes en Arabie saoudite sont tenues de sortir en public vêtues d'une abaya noire, l'habit traditionnel qui les recouvre de la tête aux pieds, la jeune femme sur la séquence porte ses cheveux longs sans voile et reste habillée en minijupe, t-shirt court et lunettes de soleil.

La vidéo postée sur le compte Snapchat du «mannequin Khulood» dévoile une balade dans un fort historique à Ushaiqer, un village ultraconservateur situé à 200 km au nord-ouest de la capitale, Ryad.

Les autorités de la région de Ryad, dont Ushaiqer dépend administrativement, ont ordonné de poursuivre en justice la jeune femme pour s'être montrée en tenue «indécente», indique l'AFP.

La vidéo a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, certains internautes appelant à poursuivre la jeune femme en justice pour entorse aux lois du royaume, d'autres prenant au contraire sa défense.

Ainsi, l'écrivain et philosophe Wael Al-Gassim a déclaré qu'il «était choqué de voir ces tweets, mauvais et effrayants».

«J'ai pensé qu'elle avait jeté une bombe ou qu'elle avait tué quelqu'un. Alors que toute la situation est simplement dûe à sa jupe qu'ils n'ont pas aimée».

Certains utilisateurs rappellent que la femme du président Donald Trump, Melania, ainsi que sa fille Ivanka, ont refusé de porter une abaya ou un foulard lors de leur visite en Arabie saoudite en mai.

D'autres Saoudiens soutiennent la jeune fille, faisant l'éloge de son «courage». Par exemple, un utilisateur a écrit:

« Si elle avait été étrangère, ils auraient chanté la beauté de sa taille et le charme de ses yeux… Mais puisque c'est une citoyenne saoudienne, ils appellent à l'arrêter».

Lire aussi:

L'abaya, symbole de la révolution de la mode musulmane
Police religieuse saoudienne: ça nous est égal que tu sois une mascotte
Le compte d'une Barbie musulmane gagne en popularité sur Instagram
Merkel refuse le voile, la TV saoudienne la floute… et ça lui fait une de ces têtes!
Ivanka Trump bientôt mariée à un Saoudien?
Tags:
mini-jupe, enquête, Riyad, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook