Ecoutez Radio Sputnik
    foudre

    14 personnes tuées par la foudre en Inde

    CC0 / pixabay
    Société
    URL courte
    0 02
    S'abonner

    Lors des intempéries qui se sont abattues sur la côte est de l'Inde, la foudre a fait à elle seule plusieurs victimes.

    La foudre a fait au moins 14 morts et 6 blessés dans l'État indien d'Orissa, annonce le journal Odisha Sun Times.

    Une tempête puissante s'est abattue dimanche sur le littoral nord-est de l'État. Le plus grand nombre de victimes a été enregistré dans le district de Bhadrak, où la foudre a fait cinq morts. Dans les districts de Balasore et de Kendrapara, six personnes ont trouvé la mort, foudroyées. Des victimes ont été également enregistrées dans les districts de Banspal, de Sundargarh et d'Angul.

    Des centaines de personnes meurent de la foudre chaque année en Inde. La plupart des sinistres ont lieu pendant la saison des moussons (mai-septembre).

    Les inondations sont les catastrophes naturelles les plus dangereuses en Inde, causant le plus de dégâts et de victimes. Ainsi, selon le Département météorologique indien, en 2016, près de 1.600 personnes ont été victimes de catastrophes naturelles et de conditions météorologiques critiques.

    La majorité des victimes, près de 700 personnes, ont trouvé la mort à cause de la canicule qui s'installe en Inde chaque année entre avril et juin.
    Deuxième facteur le plus mortel pour cette même année, les inondations provoquées par les pluies ont fait près de 475 victimes. 415 personnes ont perdu la vie en 2016 à cause de la foudre lors des saisons des moussons et des saisons qui les précèdent.

    Lire aussi:

    Inondations au Sri Lanka: le bilan des victimes s’alourdit à 164
    De violentes inondations au Japon font 20 morts
    La Nouvelle-Zélande en proie aux inondations (vidéo)
    Les inondations meurtrières en Iran font plus de 40 morts et une vingtaine de disparus
    La Californie en proie à de violentes inondations, des milliers d'évacués (Vidéo)
    Tags:
    foudre, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik