Société
URL courte
335
S'abonner

Plusieurs enregistrements considérés comme insultant la monarchie ont mené un Thaïlandais derrière les barreaux.

Un citoyen thaïlandais a été condamné à 20 ans de prison pour avoir mis en ligne six compositions musicales dont les textes ont été jugés offensifs pour la famille royale, relate Associated Press.

L'homme a été interpellé en janvier 2015 pour la diffusion d'enregistrements sous le pseudo DJ Banpodj. Dans la plupart de ses textes, l'accusé évoque le roi défunt Bhumibol Adulyadej et son épouse.

Invoquant la diffusion d'informations qui ne correspondent pas à la réalité, la législation thaïe interdit la diffamation du nom du roi, de la reine, de l'héritier ou du régent. Ce genre de délit est passible d'une peine pouvant aller jusqu'à 15 ans de prison.
Généralement, les cas de ce type ont peu d'écho dans la presse locale car cette dernière est obligée de les censurer partiellement afin d'éviter la violation de la loi.

Lire aussi:

En Thaïlande, des voleurs avouent un crime pour faire libérer un innocent
La journée nationale des éléphants en Thaïlande
L’«île-poubelle» perdue enfin retrouvée dans le golfe de Thaïlande
La Thaïlande s’intéresse de nouveau aux chars russes T-90
Le selfie d’une Française avec un crocodile en Thaïlande tourne mal
Tags:
roi, prison, Thaïlande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook