Ecoutez Radio Sputnik
    Blinis

    Blinis à Manhattan et pirojkis à Londres: où mange-t-on à la russe dans le monde?

    CC0
    Société
    URL courte
    270

    Bortsch, goulasch, différents types de zakouskis, ces plats russes souvent considérés comme exotiques à l’étranger, séduisent les gourmands du monde entier avec de nouveaux réseaux russes de restauration. On peut désormais les déguster à New-York, Paris, Londres et même à Miami.

    Vous habitez à l'extérieur de la Russie et votre souhait serait de découvrir les saveurs de la cuisine russe? Désormais, cela n'est plus un souci pour les habitants de New-York, Paris, Londres ou encore Miami, où des réseaux russes de restauration sont en train de s'implanter avec succès.

    Déguster des crêpes dans un «Teremok» de New-York

    Le premier café «Teremok» a ouvert ses portes à New-York en juin 2016, tandis que les préparations pour en ouvrir un autre à Manhattan ont pris trois ans. Au menu, on y propose des mets traditionnels comme des blinis fourrés de toutes sortes, des soupes, des ramequins, ainsi que des kachas aux grains de sarrasin. Côté boissons, vous avez le choix entre le kwas, le mors ou encore le tarkhun (boisson à base d'estragon). Les deux restaurants se portent bien et l'ouverture d'un troisième est prévue pour cet automne.

    La cuisine franco-russe au café «Pouchkine» à Paris

    "Inspiration is the ability to get in working condition". (A.S. Pushkin) #CafePushkin

    Публикация от Кафе ПушкинЪ (@cafepushkin) Май 24 2017 в 6:17 PDT

    Le café «Pouchkine», clin d'œil à Gilbert Bécaud, a ouvert à Paris en 2010 sur le boulevard Haussmann. Une autre Brasserie Café Pouchkine, sur le boulevard Saint-Germain, a commencé à recevoir des clients en 2015.

    «Venir s'installer à Paris avec une pâtisserie c'est une vraie aventure», ironise Andreï Dellos, le propriétaire de ce réseau.

    Néanmoins, quoi qu'un peu ambitieux, le projet a eu du succès, basé sur des conceptions-clés mêlant les traditions culinaires françaises et russes.

    «Je n'ai jamais dit que le Café Pouchkine était un restaurant typiquement russe. Les plats principaux sont faits d'après les recettes des chefs-cuisiniers français qui venaient en Russie au XIXe siècle pour cuisiner pour l'aristocratie russe. Ils essayaient de correspondre aux goûts nationaux russes et ils inventaient beaucoup de choses intéressantes», a-t-il expliqué.

    Des pirojkis «Stolle» à Londres

    Le réseau pétersbourgeois Stolle est parti à la conquête de la Grande-Bretagne il y a deux ans, armé de ses meilleurs plats, comme les fameux pirojkis, le Bœuf Stroganoff et les «côtelettes de Kiev».

    Les propriétaires du réseau envisagent l'ouverture de cinq ou sept restaurants dans la capitale britannique, préférant progresser doucement mais sûrement dans leur conquête du terrain.

    Mari Vanna à Londres

    除了好看一无所有的餐厅🍴

    Публикация от 𓆝𓆟𓆜𓆞𓆝𓆟𓆜𓆞 (@yuuyucc) Апр 5 2017 в 7:42 PDT

    Un autre restaurant russe a ouvert ses portes en 2012 dans le quartier luxueux de Knightsbridge dans la capitale britannique. Le menu proposé aux clients saura satisfaire les goûts les plus exigeants de la clientèle avec sa soupe géorgienne Kharcho, ses golubtsy ukrainiens (chou fourré à la viande), ses pelmenis, et bien d'autres mets succulents. Le décor de l'établissement plonge le visiteur dans l'époque soviétique avec des photos en noir et blanc affichées sur les murs, des pots de fleurs aux fenêtres et des poupées russes pour compléter l'image.

    L'endroit est devenu tellement populaire que le prince William a décidé d'y fêter ses 30 ans en compagnie d'une quarantaine d'invités de ses amis proches.

    La cuisine éclectique à «Bachor» à Miami

     

     

    Le restaurant a ouvert ses portes sur la côte atlantique à Miami et propose un choix de mets assez varié de plats russes, géorgiens et ouzbeks. Le visiteur sera impressionné par le décor oriental avec tapis, four spécial «tandyr» et couverts reflétant le caractère national de la maison.

    Si vous avez toujours rêvé de gouter un délicieux «plov» (plat national ouzbek rappelant de loin la paella) vous ne serez pas déçu. Des chefs cuisiniers professionnels venus d'Ouzbékistan ont su conserver leurs recettes traditionnelles.

    Lire aussi:

    Même le sèche-cheveux ne peut pas faire fondre cette glace inventée au Japon
    Quand deux pizzas coûtent… 18 millions d’euros
    Des pizzas gratuites sèment le chaos dans la plus «obèse» des villes britanniques (photo)
    Les scientifiques l'ont prouvé: le chocolat rend le cerveau plus actif
    D’où vient le lait au chocolat? Des vaches brunes, estiment des Américains
    Tags:
    plat, repas, restaurant, nourriture
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik