Société
URL courte
1778
S'abonner

En pleine polémique sur le déboulonnage des statues de Confédérés dans les villes américaines, le maire de New York Bill de Blasio a décidé de se débarrasser d'un hommage méconnu au maréchal Philippe Pétain situé dans le centre d’un quartier financier.

Le maire de New York Bill de Blasio décide d'enlever une plaque honorant la mémoire du maréchal Philippe Pétain située dans le centre d'un des quartiers financiers de sa ville, signale l'AFP. Aucune date pour l'enlèvement de cette plaque en granit, posée en 1931 en l'honneur de celui qui était alors encore le vainqueur de la bataille de Verdun, n'a pas encore été fixée.

Mais le maire démocrate Bill de Blasio a annoncé que, dans le cadre d'un réexamen prévu mercredi des symboles de la ville qui pourraient évoquer le racisme ou la haine, les jours de cette plaque située sur une section de Broadway connue sous le nom de «Canyon des héros» étaient comptés.

«La plaque commémorative du collaborateur nazi Philippe Pétain du Canyon des héros sera une des premières à être enlevées», a-t-il tweeté.

La plaque en granit fait partie de plusieurs centaines de plaques commémoratives gravées dans cette section de la pointe sud de Manhattan.

Ces plaques rendent hommage aux invités d'honneur des défilés traditionnellement organisés dans cette partie de Manhattan, défilés caractérisés par une pluie de confettis lancée sur la foule. Les personnalités honorées sont extrêmement différentes: par exemple, Nelson Mandela, le pape Jean-Paul II ou bien encore la championne de Wimbledon, Althea Gibson.

Lire aussi:

Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Un migrant en tue un autre et tente de violer une femme en pleine rue en 24h à Paris
Plus de 120 généraux américains accusent Biden d’avoir volé la victoire à Trump
Tags:
plaque commémorative, Bill de Blasio, France, New York, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook