Société
URL courte
12027
S'abonner

Une enquête préliminaire sur les infractions au code de la route commises par deux autobus sans chauffeurs, actuellement en phase de test à Tallin, a été ouverte. La tâche principale de la Mairie est maintenant de déterminer le responsable: l’intelligence artificielle ou l’employé qui doit s’y substituer si besoin est.

Des résidents de la capitale estonienne ont été témoins de situations potentiellement dangereuses dans lesquelles ont été impliqués des autobus à la conduite automatisée. Bien qu'aucun incident nécessitant une intervention de la police n'ait eu lieu, certains passants affirment avoir vu des bus griller des feux rouges, signale la station de radio locale ERR.

Selon d'autres témoins, un bus n'a pas laissé passer une voiture de police dont le gyrophare et la sirène d'urgence étaient activés. Un photographe d'ERR a également vu un bus ignorer le feu vert donné aux piétons pour traverser.

La Mairie de Tallinn a transmis ses interrogations aux opérateurs des bus qui fonctionnent actuellement en mode test. Ils sont censés surveiller le fonctionnement des véhicules sans chauffeurs et doivent pallier les dysfonctionnements de l'intelligence artificielle qui les conduit.

Les bus sans chauffeurs sont apparus dans le cadre du programme de la présidence du pays au Conseil de l'UE. L'un des domaines prioritaires de ce programme est le développement des technologies et leur impact sur la société. Deux bus se suivent sur le parcours sélectionné pour l'expérience. Chaque bus peut accueillir huit passagers et est équipés de portes permettant l'accès aux personnes en fauteuil roulant.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
«Collabos!»: la présidente de l’UNEF huée à Paris lors de l’hommage à Samuel Paty - vidéo
Scènes surréalistes de collégiens condamnant le comportement du professeur décapité devant leur école de Conflans
Attentat de Conflans: les auteurs de 80 messages d'hommage à l'assaillant contrôlés dès lundi
Tags:
enquête, police, bus sans pilote, ERR (compagnie de radio-télévision nationale estonienne), Tallinn, Estonie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook