Société
URL courte
Par
2170
S'abonner

Samedi à Cormicy dans la Marne, Sputnik, qui était présent sur les lieux, a fait un saut vers le passé grâce aux fouilles archéologiques réalisées par de jeunes chercheurs russes qui ont découvert des objets appartenant à des soldats de la guerre 14-18. Retour sur cet évènement.

100 ans après l'offensive du Général Nivelle qui marquait l'un des épisodes les plus sanglants de la Première Guerre mondiale, le département de la Marne continue de nous livrer de précieux secrets sur le corps expéditionnaire russe. Après la découverte par Pierre Malinowski d'ossements d'un soldat russe inconnuen début d'année, de nouvelles fouilles archéologiques à Cormicy ont permis de retrouver de nombreux objets ayant appartenus à ces soldats qui se sont battus durant la guerre de 14-18.

Le quotidien des soldats

Une multitude d'objets a été retrouvée, notamment des casques militaires, des couteaux, d'anciennes armes, des outils de tranchées, des bouteilles, des cuillères et même des briquets. Ces objets, parfois en excellent état, sont les témoins de la vie quotidienne d'un soldat dans les tranchées pendant la guerre. Comme l'expliquait Pierre Malinowski à l'ambassadeur de Russie en France, Alexandre Orlov, le travail des chercheurs a été fastidieux mais ils ont fait preuve d'une très grande méticulosité afin de ne pas détériorer ces trouvailles. Et le résultat est stupéfiant.

Objets retrouvés grâce aux fouilles archéologiques
© Sputnik .
Objets retrouvés grâce aux fouilles archéologiques

Une collaboration franco-russe

Le ministre russe de la culture et Président de la Société militaire et historique russe, Vladimir Medinski, a permis la constitution de cette équipe de jeunes chercheurs russes, dirigé par Alexandre Emelianov. En outre, les propriétaires des champs qui ont donné l'accès à leurs terrains et donc facilité les recherches ainsi que des élus locaux et des passionnés d'histoire comme Pierre Malinowski, ont tous travaillé de concert avec les chercheurs russes.

Les jeunes chercheurs russes, Pierre Malinowski, un agriculteur et l’ambassadeur Alexandre Orlov
© Sputnik .
Les jeunes chercheurs russes, Pierre Malinowski, un agriculteur et l’ambassadeur Alexandre Orlov

Pour l'ambassadeur de Russie en France, Alexandre Orlov, cette collaboration témoigne de la solidité de l'amitié franco-russe:

«Cela montre également que l'esprit de l'amitié franco-russe transcende toute la société et que ce n'est pas uniquement entre les deux Présidents, c'est aussi le peuple, la population, qui garde le souvenir, de la gratitude, pour les soldats russes qui sont venus se battre en France il y a de cela 100 ans.»

Et d'ajouter:

«Cette première participation des jeunes qui sont venus de Russie pour participer aux fouilles et qui ont trouvé une multitude d'objets liés au combat d'il y a 100 ans, est un bon exemple de coopération, de développement de cet esprit de compréhension commune et de l'amitié franco-russe.»

Jeunes chercheurs et descendants de soldats du corps expéditionnaire russe
© Sputnik .
Jeunes chercheurs et descendants de soldats du corps expéditionnaire russe

De l'importance du corps expéditionnaire russe

Comme nous le raconte l'ambassadeur Alexandre Orlov «la contribution du corps expéditionnaire russe a été décisive, plus de 20.000 hommes sont venus de différents endroits de la Russie pour combattre sur le sol français. Il y a eu deux brigades qui ont été déployées en Champagne et qui ont protégé la ville de Reims pendant 2 ans. Ces brigades ont notamment, le 16 avril 1917, libérés le village de Courcy situé non loin de Reims. Grâce à cela, le village est resté libre jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale. Les Allemands n'ont jamais pu reprendre ce village. Ce sont des actes héroïques, des sacrifices énormes, puisque pendant l'offensive décidée par le Général Nivelle, ce fameux 16 avril 1917, plus de 5.000 combattants russes sont morts sur le sol français. Pour nous, c'est un épisode extrêmement important de notre histoire commune que nous souhaitons honorer. Nous ne voulons pas que la jeunesse oublie ces évènements.»

Alexandre Orlov et Pierre Malinowski montrant un couteau de l’époque
© Sputnik .
Alexandre Orlov et Pierre Malinowski montrant un couteau de l’époque

L'immersion dans la Première Guerre mondiale n'est pas finie, comme nous l'a expliqué l'ambassadeur Orlov: «Nous allons sans doute continuer l'année prochaine avec une autre équipe venant de Russie qui participera aux fouilles.» Par ailleurs, une stèle en mémoire de ces soldats du corps expéditionnaire russe sera érigée à l'endroit où de très nombreux combattants se sont sacrifiés pour protéger, il y a 100 ans, le village de Courcy. L'inauguration devrait avoir lieu en fin d'année en fonction de l'état d'avancement des travaux. L'occasion d'une nouvelle rencontre entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine dans un lieu hautement symbolique?

Lire aussi:

Moins de 24h après sa nomination, #CastexDemission déjà top tendance sur Twitter
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Un colistier du nouveau maire de Saint-Ouen tente d’échapper à un contrôle sur un scooter volé
Tags:
fouilles, archéologie, Première Guerre mondiale, France, Russie, Empire russe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook