Société
URL courte
22017
S'abonner

«Le bon sens a été emporté par le vent dans ma ville natale de Memphis»: Dans le cadre de la lutte contre le racisme, la salle de cinéma Orpheum à Memphis, dans le Tennessee (sud des États-Unis), a refusé de projeter le film culte américain Autant en emporte le vent. Toutefois, cette décision a provoqué une véritable diatribe sur le Web.

Depuis 34 ans, le cinéma Orpheum présente chaque année le film emblématique Autant en emporte le vent, mais le contexte de Charlottesville a apporté des modifications dans ce scénario. Suite à de nombreuses plaintes d'investisseurs et de spectateurs, la direction de la salle de cinéma Orpheum de Memphis, dans le Tennessee, a annulé la projection annuelle du film qui oppose le sud esclavagiste au nord abolitionniste pendant la Guerre de Sécession survenue aux États-Unis entre 1861 et 1865.

Notamment, il est reproché au film de stéréotyper des citoyens noirs et «d'idéaliser» le Sud.

«En tant qu'organisation dont la mission est de divertir, d'éduquer et de mettre en valeur la communauté qu'elle sert, l'Orpheum ne peut diffuser un film qui est insensible à une grande partie de la population locale», a déclaré le président du cinéma au New York Times.

Toutefois, cette décision de l'Orpheum a provoqué des réactions contradictoires sur les réseaux sociaux.

«Si les vieux films sont offensants, alors vous n'aimerez probablement rien»

«Le bon sens a été emporté par le vent dans ma ville natale de Memphis», a écrit le journaliste et écrivain américain Todd Starnes.

«Ce film est un classique depuis 1940. Arrêtez le monde, je veux descendre», a écrit un utilisateur.

«Je trouve que la Petite Sirène est insensible parce qu'elle a rendu tous les requins méchants et menaçants», a ironisé un autre.

Pour moi, ça ressemble à de la censure, qu'est-ce qui vient ensuite?

Autant en emporte le vent est problématique et raciste. Toujours l'été. Si vous voulez le voir vous-même, ça va bien.

D'autres ont réussi à trouver un bon côté dans l'annulation du film:

Quoi qu'il en soit, il est trop long pour être regardé au cinéma.

Après les violences qui ont eu lieu il y a un peu plus de deux semaines à l'occasion d'une manifestation organisée par des nationalistes blancs pour protester contre le déboulonnage d'une statue du général confédéré Robert E. Lee à Charlottesville, en Virginie, certains

La comédienne Hattie McDaniel a été la première Afro-Américaine à gagner un Oscar en remportant celui de la meilleure actrice dans un rôle de soutien. Le film a remporté huit Oscars.

Pour rappel, le rassemblement de Charlottesville avait attiré des membres du Ku Klux Klan, des néo-nazis et des suprématistes blancs ainsi que des contre-manifestants de sensibilité progressiste. La situation a rapidement dégénéré. Une voiture conduite par un suprématiste blanc a foncé sur les contre-manifestants, tuant une femme de 32 ans.

Lire aussi:

«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
D’anciens tweets de Darmanin refont surface, une pétition exige sa démission
Cet homme potentiellement «dangereux» recherché par la police pour avoir enlevé ses enfants - photo
Tags:
racisme, cinéma, Memphis, Tennessee, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook