Ecoutez Radio Sputnik
    Beyoncé

    L’Université de Copenhague ouvre grand ses portes à Beyoncé

    © AP Photo / Matt Sayles/Invision
    Société
    URL courte
    11014

    Les étudiants de l’Université de Copenhague, un de plus anciens établissements d’enseignement du Danemark, auront la possibilité de suivre un cours consacré aux chansons et aux clips de la célèbre chanteuse américaine Beyoncé.

    Le phénomène de la célèbre chanteuse américaine Beyoncé Giselle Knowles fera l'objet d'un cours dispensé à l'Université de Copenhague, un des plus anciens établissements universitaires du Danemark, signale le journal The Local. 75 étudiants se sont déjà inscrits à ce cours intitulé «Beyoncé, sexe et race». Le professeur Eric Steinskog se déclare impatient de dispenser ce cours.

    Le spécialiste précise qu'un des objectifs de ce cours consiste à décortiquer l'idée du «féminisme noir» qui, selon lui, n'est pas très connu dans les pays scandinaves.

    La méthodologie d'approche sur laquelle repose cet enseignement sera donné identique à celle employée dans d'autres disciplines universitaires, par exemple, les études de l'opéra ou de la littérature.

    «Beyoncé est très importante pour comprendre le monde où nous vivons. Beyoncé est une des artistes du genre pop les plus célèbres ce qui la rend significative dans les études du monde contemporain», explique le professeur danois qui lui-même apprécie les chansons de l'artiste américaine.

    Auparavant, le journal Billboard avait publié la liste des artistes les mieux payés en 2016. Beyoncé occupait la première place de ce classement avec des revenus de 62,1 millions de dollars.

    Lire aussi:

    Donald Trump: la Marine US a abattu un drone iranien dans le détroit d'Ormuz
    Un hôtel UK s’est effondré à cause d'un important incendie – images
    Un avion fait un amerrissage d’urgence devant des vacanciers abasourdis aux USA – vidéo
    Tags:
    université, Beyoncé, Danemark, Copenhague, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik