Ecoutez Radio Sputnik
    Ovni

    L’ovni de Roswell se trouve-t-il toujours sur une base US? (vidéo)

    © Fotolia/ Nikolayn
    Société
    URL courte
    10529747

    Pas un jour ne se passe sans que les enthousiastes repèrent de mystérieux objets d’origine extraterrestre, mais le mystère de la base américaine Andrews, liée au mystère de Roswell, imprègne toujours l’esprit des ufologues. Cher lecteurs, êtes-vous prêts à plonger dans cet endroit sinistre?

    Le groupe d'ufologues, baptisé UFO Seekers («Chercheurs d'extraterrestres»), a filmé le territoire de la base militaire américaine Andrews dans le désert du Nevada, connu sous le nom de Zone 51. L'objectif: vérifier les nombreuses théories du complot qui affirment que cette base est utilisée pour garder les ovnis qui se seraient écrasés dans la région à la fin des années 40.

    Les aventuriers ont réussi à filmer une partie de la Zone 51, notamment la piste d'atterrissage et des véhicules de l'armée qui se déplaçaient sur le territoire de base. À la grande déception du groupe, aucune soucoupe volante, aucun extraterrestre, ni même la moindre installation suspecte n'ont été détecté…

    L'incident de Roswell reste toujours férocement débattu par les historiens, ufologues et amateurs de théories du complot depuis la fin des années 1970. Bien que les spécialistes aient opté en faveur de la théorie du phénomène extraterrestre, l'affaire de Roswell est aussi le cas le plus réfuté par les sceptiques, ces derniers s'appuyant notamment sur les nombreuses incohérences relevées dans cette affaire.

    En tout cas, 70 ans après l'incident, personne n'a jamais trouvé de débris des ovnis ou de corps des extraterrestres dans cette base. 

    Lire aussi:

    Comment un Ovni aurait surclassé des MiGs russes dans le ciel de Yougoslavie
    La première vidéo d’un OVNI réel filmé de très près diffusée
    Un Ovni détecté dans le ciel de Budapest après un orage (images)
    Tags:
    affaire de Roswell, conspirateurs, ovnis, base militaire, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik