Ecoutez Radio Sputnik
    A close up of the new video camera that will be deployed to London Metropolitan Police specialist mobile firearms officers over the next two months, during a press preview in London, Monday, Aug. 14, 2017.

    «Tu serais le premier que j’aurais abattu»: un policier se déchaîne contre un Noir (vidéo)

    © AP Photo/ Alastair Grant
    Société
    URL courte
    71970326

    «Tu serais le premier que j’aurais abattu si j’avais eu une arme, définitivement»: un policier britannique a été suspendu de ses fonctions après que ses propos à l’encontre un homme noir ont été filmés et publiés en ligne.

    Sur les séquences d'une vidéo publiée sur Facebook, un policier britannique a fait des commentaires racistes à un homme noir, déclarant notamment qu'il «serait le premier qu'il aurait abattu». 

    La vidéo commence par l'officier demandant à un homme noir «Tu vas nous dire que la Vie des Noirs compte (littéralement, Black Lives Matter, un mouvement qui dénonce la discrimination, ndlr), n'est-ce pas?».

    «Ouais», a répondu l'homme alors que les officiers riaient, montrent les séquences.

    On peut alors entendre l'officier dire: «Tu serais le premier que j'aurais abattu si j'avais eu une arme, définitivement».

    Suite à l'incident, l'homme a déposé une plainte officielle contre l'auteur des commentaires racistes.

    Selon le Guardian, l'officier a été suspendu de ses fonctions et une enquête est en cours.

    «L'officier a déjà exprimé des remords et s'excuse profondément pour ses commentaires», a déclaré le policier Alex Murray. «Nous attendons les plus hautes normes de comportement de tous nos agents et employés, et nous prendrons toujours les plaintes des citoyens au sérieux».

    Lire aussi:

    Etats-Unis: la police a abattu près de 500 personnes ces six derniers mois
    Policier US: «Nous ne tirons que sur des Noirs»
    Allemagne: un officier soupçonné de préparer un attentat
    Tags:
    Noirs, brutalité policière, racisme, police, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik