Ecoutez Radio Sputnik
    Des lingots d'or

    De faux policiers volent 800.000 euros à une Française de 97 ans

    © Photo. Fotolia.com/meryll
    Société
    URL courte
    17417
    S'abonner

    Des voleurs déguisés en agents de police ont dérobé dix lingots d’or ainsi que des bijoux à une Parisienne âgée de 97 ans, le préjudice étant estimé à 800.000 euros. Les criminels ont en outre accompagné la nonagénaire jusqu’à sa banque et l’ont aidée, en gentlemen, à porter le butin jusqu’à chez elle avant de s’en emparer.

    Deux hommes en uniforme se présentant comme des policiers ont abordé une femme de 97 ans vivant dans le 16e arrondissement de Paris qui revenait chez elle après avoir fait des courses, mercredi 13 septembre.

    Les malfaiteurs ont expliqué à la dame âgée qu'ils devaient procéder à des vérifications à cause d'une série de cambriolages dans le quartier.

    La Parisienne les a donc invités à entrer dans son domicile et leur a montré où se trouvaient ses bijoux, objets de valeur et argent pour qu'ils s'assurent que tout était normal.

    Un «braquage de siècle» à Paris
    © REUTERS / Christian Hartmann
    Ensuite, ils ont demandé si la victime possédait un coffre dans une banque. Après avoir reçu une réponse affirmative, les malfaiteurs ont affirmé que certains directeurs de banque remplaçaient les vrais lingots d'or par des faux. Ils sont ainsi parvenus à la persuader d'aller à sa banque pour retirer les lingots de métal précieux.

    «Cette dame a alors sorti toutes ses valeurs en lingots et pièces d'or. Mais le poids étant trop important, elle en a laissé une petite partie dans son coffre avant de repartir chez elle accompagnée les deux faux policiers», raconte une source proche du dossier cité par Le Point.

    Le média précise notamment que le préjudice porté à la Parisienne s'élève à près de 800.000 euros. La Brigade de répression du banditisme de la police judiciaire de Paris est chargée de l'enquête.

    Tags:
    femmes, lingots d'or, police, braquage, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik