Ecoutez Radio Sputnik
    32 hommes et aucune femme: la campagne publicitaire de Nikon accusée de sexisme

    32 hommes et aucune femme: la campagne publicitaire de Nikon accusée de sexisme

    CC0 / Pixabay
    Société
    URL courte
    525514

    Après avoir lancé sa campagne publicitaire pour attirer l’attention des clients vers son nouveau produit, Nikon a été l’objet de critiques virulentes des internautes. Et pour cause! Parmi les photographes, dont la photo a été publiée, figuraient 32 hommes et pas une seule femme!

    La société japonaise Nikon s'est retrouvée au cœur de critiques acerbes suite à sa campagne publicitaire pour le nouvel appareil photo D850. Sur une affiche publicitaire, on pouvait donc voir 32 portraits de photographes masculins et aucune photo de femme.

    Cette absence de parité des sexes n'a pas pu passer inaperçue aux yeux des internautes, qui n'ont pas tardé à exprimer leur colère et leur déception.

    ​«Nikon a invité 32 photographes pour tester leur nouvel appareil et, surprise-surprise, aucune femme parmi eux», a écrit un utilisateur de Twitter.

    ​«Nikon, sérieux, qu'est-ce qui ne va pas? Tu n'as pas pu trouver une seule femme photographe?», s'est indigné un autre.

    ​«Ma première caméra c'était Nikon. C'est vraiment une déception», a déploré un utilisateur.

    Le département asiatique de Nikon a, à son tour, expliqué l'absence des femmes par le fait qu'elles ne pouvaient pas être présentes le jour J.

    ​«Malheureusement, les femmes photographes qui ont été invitées, n'ont pas pu participer. Nous reconnaissons que nous n'avons pas accordé à cette affaire suffisamment d'efforts», a donc commenté la société.

    De son côté, la filière de Nikon aux États-Unis s'est adressée aux femmes en leur présentant toutes ses excuses avant d'annoncer que l'incident qui s'est produit ne reflétait en aucun cas l'attitude de la compagnie envers les femmes photographes.

    Lire aussi:

    Le jury du Prix de la photographie récompense un regard russe sur le conflit syrien
    «L'instrument de la popularité de Macron. Toujours vers le bas»
    Concours Andreï Sténine: 14 clichés sensationnels sélectionnés parmi plusieurs milliers
    Tags:
    photographe, sexisme, accusations, photo
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik