Ecoutez Radio Sputnik
    Facebook

    Facebook ciblait ses campagnes publicitaires selon des critères antisémites?

    CC0 / Pixabay
    Société
    URL courte
    435433

    Le site ProPublica a épinglé Facebook pour avoir permis d'acheter des publicités destinées à «des gens qui détestent les juifs». Sur sa plateforme d'achat réservée aux annonceurs, ce réseau social a créé à son insu des algorithmes antisémites. Sputnik s’en est entretenu avec le rabbin Abraham Cooper, du Centre Simon Wiesenthal.

    Les réseaux sociaux donnent un immense pouvoir à tous ceux qui savent s'en servir, voire les gérer, a déclaré à Sputnik le rabbin Abraham Cooper, commentant les annonces ciblées pour «antisémites» de Facebook.

    «N'importe quel groupe extrémiste qui veut porter ses idées au large public peut le faire facilement par le biais des réseaux sociaux, […] et le dernier incident avec Facebook est fort alarmant», a souligné l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'insister sur la nécessité de prévenir les conséquences négatives des abus des réseaux sociaux.

    Rappelons que la régie publicitaire de Facebook fonctionne de manière automatique, et n'importe qui peut se rendre sur sa plateforme pour acheter des espaces publicitaires. On peut y choisir différentes catégories pour cibler les utilisateurs qui verront la réclame.

    Ainsi, le service d'achat d'espaces publicitaires de Facebook a auto-généré des catégories pour cibler de potentiels acheteurs antisémites, et jusqu'à cette semaine, le réseau social permettait de créer un contenu publicitaire à destination de ses utilisateurs intéressés par des sujets tels que «Je déteste les juifs» ou «Comment brûler des juifs».

    Sous couvert d'impartialité, les géants technologiques, Facebook en tête, ont eu tendance à laisser proliférer racisme et antisémitisme, argumentant que leur rôle n'est pas de faire de la politique.

    Toujours est-il qu'après des révélations scandaleuses de la presse, Facebook a indiqué qu'il allait supprimer des filtres permettant à des annonceurs et toute autre organisation d'adresser des publicités ou messages directement à des personnes présentant des sympathies antisémites sur le réseau social.

    Lire aussi:

    Facebook et Google accusés de vendre de la publicité avec des hashtags antisémites
    En Allemagne, l'antisémitisme croissant chez les musulmans inquiète les Juifs
    Facebook accuse Moscou d’ingérence dans les élections US et… se contredit
    Tags:
    rabbin, publicité, antisémitisme, Facebook, Inc, Sputnik, Abraham Cooper
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik