Société
URL courte
545
S'abonner

Il prétendait vouloir «demander conseil» auprès du chef de la NSA et du ministre de la Défense... La police américaine a interpellé un homme dont le véhicule était rempli d'armes et qui urinait devant la Maison-Blanche, avant cette importante rencontre.

Les policiers américains ont arrêté dimanche un homme qui urinait devant la Maison-Blanche, a informé CNN citant les forces de l'ordre. L'individu a affirmé qu'il allait à la Maison-Blanche afin de rencontrer le chef de l'Agence nationale de sécurité (NSA) Mike Rogers et le ministre de la Défense James Mattis.

L'homme prétendait vouloir leur demander conseil «à propos de chèques de paie manquants et sur la façon de sortir une puce de [sa] tête».

Lors de l'interrogatoire, il a également admis avoir des armes dans son véhicule. Après vérification, les policiers y ont trouvé en effet neuf armes légères et trois couteaux.
Avant d'être conduit au commissariat, où il a été accusé d'avoir enfreint les règles de possession d'armes, l'homme a subi un examen visant à évaluer sa santé mentale.

Deux membres de l'agence gouvernementale américaine chargée d'assurer la protection du Président ont été licenciés suite à un incident survenu le 10 mars dernier, lorsqu'un jeune homme avait escaladé la clôture proche du Bâtiment du Trésor, le long de l'avenue East Executive, pour entrer dans l'enceinte de la Maison-Blanche. D'après le Washington Post, le jeune homme portait un sac à dos contenant deux grenades de gaz lacrymogène.

Le Service secret américain a auparavant interpellé une femme suspendue par les lacets de ses chaussures à la clôture de la Maison-Blanche, à laquelle elle était de toute évidence en train de grimper.

Lire aussi:

Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
L’acte 62 des Gilets jaunes se poursuit dans la soirée à Paris
Tags:
uriner, arrestation, présidence américaine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik