Société
URL courte
18272
S'abonner

Il se peut que des femmes avec un tournevis à la main soient plutôt rares dans l’Iran d’aujourd’hui, mais de plus en plus d’Iraniennes veulent maîtriser ce dur métier «viril», dévolu pendant longtemps aux hommes. Sputnik s’est intéressé à ce phénomène.

Certaines Iraniennes ont dû prendre un tournevis à cause de problèmes avec leur propre voiture, mais d'autres ont décidé de s'attaquer au métier de mécanicienne grâce à des cours spéciaux, dispensés notamment au centre technique Imam Ali, spécialement organisés pour femmes à Borujerd, une ville dans la province du Lorestan (ouest de l'Iran).

Cours pour femmes-mécaniciennes en Iran
© Photo. رضا دادگر
Cours pour femmes-mécaniciennes en Iran

«Nos cours pour hommes fonctionnent déjà depuis plusieurs années, alors que ceux pour femmes-mécaniciennes n'ont été organisés qu'après de nombreuses demandes émanant de différents établissements et de simples citoyens», a raconté à Sputnik le directeur du centre Reza Dadgar.

Et de préciser qu'il ne s'agissait pas de cours tout à fait professionnels.

«Notre objectif est de familiariser nos élèves avec la mécanique de la voiture pour qu'elles puissent venir elles-mêmes à bout de certains problèmes. Ce n'est qu'une préparation à l'étape suivante pour celles qui voudront maîtriser ce métier à 100%», a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

Cours pour femmes-mécaniciennes en Iran
© Photo. رضا دادگر
Cours pour femmes-mécaniciennes en Iran

Selon ce dernier, de tels centres pour femmes-mécaniciennes ouvrent dans différents coins du pays. Celui de Chiraz, par exemple, se vante du fait que 4 des 45 femmes ayant suivi ses cours travaillent d'ores et déjà comme mécaniciennes.

Les femmes ayant choisi ce métier plutôt peu ordinaire pour les représentantes du sexe faible, surtout en Orient, nous ont assurés: «N'ayez pas peur! Nous allons bien réparer votre voiture!».

Lire aussi:

Restrictions à Marseille: Didier Raoult conteste la gravité de la situation
En continu: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Premières images depuis les lieux de l'attaque près des ex-locaux de Charlie Hebdo
Tags:
homme, métier, automobile, femmes, Sputnik, Reza Dadgar, Lorestan, Borujerd, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook