Ecoutez Radio Sputnik
    Piotr Pavlenski

    L’incendie de l’annexe de la Banque de France et l’arrestation de Pavlenski en vidéo

    © Sputnik . Andrey Stenin
    Société
    URL courte
    15414

    Une vidéo de la dernière performance de l’artiste contestataire russe Piotr Pavlenski, qui a fait beaucoup de bruit ce lundi, est désormais disponible sur Internet.

    Une vidéo présentant l'action provocatrice de l'artiste russe exilé en France Piotr Pavlenski, qui a incendié lundi l'entrée d'une succursale de la Banque de France, a été publiée sur le Web par la chaîne RT.

    Sur la vidéo, on voit l'artiste arroser d'un liquide inflammable les fenêtres du rez-de-chaussée du bâtiment et en approcher une allumette. Puis il pose devant le bâtiment en flammes.

    Des agents de police s'approchent ensuite de l'activiste et essaient de l'arrêter, puis le couchent par terre, le menottent et l'emmènent.

    Des internautes ont critiqué l'action de M.Pavlenski, souhaitant qu'il soit extradé vers la Russie.

    Piotr Pavlenski a été interpellé et traduit en justice en Russie pour certaines de ses performances. Il a quitté la Russie à la suite de l'ouverture d'une enquête pour une agression sexuelle dont une actrice a déclaré être victime, ce qu'il nie. Il a obtenu, avec sa femme Oksana Chaliguina et leurs deux enfants l'asile politique en France au mois de mai 2017.

    Par ses performances qui l'ont rendu célèbre, il dénonçait le gouvernement russe. Il n'hésita pas, par exemple, à se clouer la peau de ses testicules sur les pavés de la place Rouge ou à se coudre les lèvres en soutien au groupe de punk rock féministe Pussy Riot.

    Lire aussi:

    La Banque de France après le passage du réfugié politique Pavlenski (images exclusives)
    Incendie de la Banque de France: l'artiste russe Pavlenski placé en détention provisoire
    Un sénateur russe raille Pavlenski interné en France: «Ce n’est pas la Russie»
    Tags:
    art contemporain, vidéo, Piotr Pavlenski, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik