Société
URL courte
16340
S'abonner

Alexeï Pouchkov s’est prononcé sur l’internement en hôpital psychiatrique de l’artiste russe Piotr Pavlenski qui est réfugié en France et a récemment mis le feu à une succursale de la Banque de France. «Ce n’est pas la Russie», a écrit le sénateur russe sur son compte Twitter. Mardi soir, l’artiste est sorti de l’infirmerie psychiatrique.

Alexeï Pouchkov, membre de Conseil de la Fédération de Russie, a réagi à l'information selon laquelle Piotr Pavlenski, artiste russe ayant obtenu l'asile politique en France dont les performances provoquent le scandale, a passé quelques heures à l'infirmerie psychiatrique de la Préfecture de Paris.

«Il est parti pour la liberté de création et a fini à l'asile. Un tribunal parisien a prononcé l'internement de Pavlenski en hôpital psychiatrique pour avoir mis le feu aux grilles d'une banque. Ce n'est pas la Russie», a ironisé le parlementaire sur son Twitter.

Dans la nuit du 15 au 16 octobre 2017, Piotr Pavlenski avait mis le feu à deux fenêtres d'un bâtiment de la Banque de France à Paris. Il avait été arrêté par la police.

L'artiste avait expliqué son geste de la façon suivante: «Mettre le feu à la Banque de France, c'est mettre en lumière la vérité que les autorités nous ont forcés à oublier…La Banque de France a pris la place de la Bastille, les banquiers ont pris la place des monarques».

Après l'avoir arrêté, la police française avait fait admettre M.Pavlenski à l'infirmerie de la Préfecture de Police de Paris.

Le 17 octobre, il en est sorti après y avoir subi des examens. Selon l'AFP, il devrait être placé en détention provisoire.

Piotr Pavlenski est connu par ses actions provocatrices. Il n'hésita pas, par exemple, à se clouer la peau des testicules sur les pavés de la place Rouge, à incendier les portes du siège du FSB à Moscou ou à se coudre les lèvres en soutien au groupe de punk rock féministe Pussy Riot.

L'homme avait quitté la Russie à la suite de l'ouverture d'une enquête pour une agression sexuelle dont une actrice avait déclaré être victime, ce qu'il nie. Il a obtenu, avec sa femme Oksana Chaliguina et leurs deux enfants l'asile politique en France au mois de mai 2017.

Lire aussi:

Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
«Nous nous dirigeons vers un drame économique et social inédit» en France
Des chasseurs russes interceptent deux bombardiers américains au-dessus de la mer Noire
Tags:
psychiatres, sénateur, artistes, asile politique, banques, Banque de France, Conseil de la Fédération, Piotr Pavlenski, Alexeï Pouchkov, Paris, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook