Société
URL courte
1100
S'abonner

Luttant activement contre la propagande des idées extrémistes sur sa plateforme, la messagerie cryptée Telegram supprime chaque jour des centaines de canaux et bots liés au terrorisme. Selon le dernier bilan dressé par le fondateur Pavel Dourov, plus de 8.500 canaux et bots liés à Daech ont été bloqués lors du dernier mois.

Pavel Dourov, le fondateur de l'application Telegram, a rendu compte du travail accompli pour combattre l'extrémisme sur les réseaux sociaux. Selon lui, la messagerie a supprimé le mois dernier plus de 8.500 canaux liés au terrorisme.

«L'accord sur l'utilisation de Telegram interdit la propagation de la violence sous quelque forme que ce soit. Les administrateurs des canaux de Telegram y veillent très attentivement», a souligné Pavel Dourov.

Il est important de préciser ici qu'il s'agit uniquement de canaux publics qui ne sont pas protégés de la même manière que les discussions privées.

Depuis les attentats du 13 novembre, l'application Telegram est pointée du doigt pour servir de réseau de propagande à Daech. Telegram a indiqué à maintes reprises lutter activement contre la propagande des idées extrémistes sur sa plateforme.

Telegram Messenger est une application de messagerie sécurisée hébergée sur le Nuage, créée en 2013 par les frères Nikolaï et Pavel Dourov. Elle est considérée comme l'une des applications de messagerie grand public les plus sûres. Certaines conversations sur Telegram sont en effet chiffrées de bout en bout, ce qui les rend indéchiffrables par quiconque n'ayant pas le portable de l'émetteur ou du destinataire du message.

En mai dernier, Rob Wainwright, directeur d'Europol, a reproché à Telegram de s'abstenir de coopérer avec les services de sécurité de l'Union européenne dans leur lutte contre le terrorisme.

Lire aussi:

Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Tags:
extrémisme, terrorisme, messagerie, Telegram, Pavel Dourov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook