Ecoutez Radio Sputnik
    Dictionnaires anglais

    Langue politiquement électrifiée: le mot de l'année du dictionnaire Collins n'étonne pas

    CC0 / freestocks.org / Learining English
    Société
    URL courte
    0 30

    L'utilisation du terme «fake news» a grimpé de plus de 300% depuis 2016 et le Président américain n'est pas le dernier à avoir contribué à cette flambée. C'est ce constat qui a poussé le dictionnaire Collins à placer le mot en tête de la liste des mots les plus significatifs de l'année.

    La fausse nouvelle, ou bien «fake news», est devenue le mot de l'année du dictionnaire Collins, l'un des plus populaires dictionnaires de la langue anglaise. Le terme, utilisé 365% plus fréquemment depuis 2016, par Donald Trump entre autres, est défini de la façon suivante:

    «Une information fausse, souvent sensationnelle, diffusée comme si il s'agissait d'une nouvelle.»

    Le mot étoffera également la version papier du dictionnaire. Outre «fake news», les lexicographes ont compilé toute une liste des mots importants utilisés en l'espace des derniers 12 mois. En guise d'exemple, l'abréviation «antifa» (version raccourcie de «antifasciste») ou encore la «chambre écho», c'est-à-dire un certain environnement, surtout sur les réseaux sociaux, où des gens affluent pour faire part de leur opinion alors qu'il n'y a que des personnes qui partagent cet avis.

    Parmi d'autres mots figurent: la «Corbynmania», décrivant la popularité inattendue du dirigeant du parti travailliste Jeremy Corbyn lors des élections; l'adjectif «gender fluid» (genre liquide, soit un individu qui ne peut pas s'identifier à un sexe concret), le jouet «hand spinner», le mot argotique «cuffing season» (la saison des menottes) — une période de l'automne et de l'hiver où les personnes célibataires préfèrent nouer des relations romantiques.

    La cerise sur le gâteau est l'expression «gig economy» qui recouvre une réalité économique dans laquelle de multiples travailleurs indépendants et sous-traitants sont payés à la tâche.

    «La plupart de la liste de cette année est bien sûr politiquement chargée, mais compte tenu du nouveau Président américain et les élections hâtives au Royaume-Uni il n'est peut-être pas étonnant que la politique continue à électrifier la langue», a souligné la directrice du contenu linguistique de la société Collins, Helen Newstead, cité par l'Independent.

    Lire aussi:

    Pourquoi les hackers vous disent merci quand vous choisissez votre mot de passe?
    Trump évoque la Russie sur Twitter tous les 4 jours
    Le mot de l’année 2017 a été choisi en Russie
    Tags:
    mot, anglais, faux, dictionnaire, désinformation, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik